Rubriques




Se connecter à

Déchets, clôtures arrachées, feux sauvages... Une éleveuse "choquée" de l'état de son terrain après le rallye Monte-Carlo

Une éleveuse de La Penne, village traversé par le rallye Monte-Carlo en fin de semaine dernière revient, "choquée", sur le comportement de certains spectateurs et l’état dans lequel elle a retrouvé son terrain. Témoignage.

Andrée DIDIER Publié le 25/01/2022 à 17:10, mis à jour le 25/01/2022 à 18:12
Munie de sacs, Tiffany ramasse tous les détritus retrouvés à la suite du passage du rallye Monte-Carlo Photo A. D.

Le rallye automobile Monte-Carlo est une institution festive et populaire. Cette course s’est déroulée sur des routes départementales fermées en fin de semaine dernière (de jeudi à dimanche).

Les épreuves ont traversé plusieurs villages et regroupé beaucoup de spectateurs.

À La Penne, le passage des voitures a engendré des nuisances et des incivilités qui excèdent certains riverains, notamment agriculteurs ou éleveurs.

"Comment ne pas être en colère, je suis vraiment déçue et choquée, s’indigne Tiffany Lazzari-Volangé, éleveuse de volailles à la Ferme de la Teullièra, située route du Val de Chanan, à La Penne. C’est bien la première fois que nous sommes confrontés à cette hystérie générale."

 

"Le rallye, ce n’est pas un souci"

Des feux pour se réchauffer près des habitations et de la forêt. (DR).

"Le rallye passe devant la ferme mais ce n’est pas un souci pour nous. Cependant, des inconscients irrespectueux se sont installés sur une zone non réservée au public, sans aucun respect du terrain. Nos clôtures, pourtant électrifiées, où se trouvaient les animaux ont été endommagées voire arrachées. Nous avons retrouvé un champ dégueulasse rempli de trous, de détritus, d’excréments humains, papiers, bouteilles, etc. que nous avons dû nettoyer afin que les animaux ne puissent pas les ingérer. Du matériel a été volé. Environ 150 à 200 personnes ont traversé le champ longeant le parc des volailles ainsi que celui des chevaux paniqués et en grand stress. Ceci en pleine épizootie de grippe aviaire durant laquelle nous devons strictement limiter l’accès aux zones d’élevage en raison du risque que traverse la France."

"Véritables poubelles"

"Avec les températures nocturnes très basses (-10°C) une douzaine de feux ont été allumés à même le sol, renchérit-elle, photo à l’appui. Pas une goutte de pluie depuis plusieurs semaines! Les braises sont restées actives toute la journée présentant un danger au passage de l’hélicoptère."

Tiffany s’est adressée à un commissaire de course posté devant chez elle. Elle a reçu une fin de non-recevoir et a contacté la gendarmerie afin de faire respecter ses droits.

Malheureusement, il semble qu’il ne s’agisse pas d’un cas isolé comme le déplorent de nombreux riverains: "Après le passage de cet événement, les espaces privés et publics ressemblent à de véritables poubelles."

Sensibilisation

Pourtant, l’organisateur du rallye, l’Automobile club de Monaco sensibilise, via son site Internet et au travers de différents supports de communication, sur la nécessité, pour le public, de se dispenser "de faire sur le terrain d’autrui, ce que vous ne toléreriez pas chez vous (feux, coupes de bois, dépôts d’ordure…)".

 

Dans sa politique environnementale, il est également fait mention du partenariat avec l’association Alpes rallye clean qui a notamment vocation à sensibiliser le public au respect de l’environnement.

Contacté, l’organisateur confirme qu’un départ de feu dans ce secteur a bien été signalé à la gendarmerie et qu’après évacuation des spectateurs, "nos commissaires sécurité public ont gardé le terrain".

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.