“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

David Wahl : Les déchets, ça peut être poétique

Mis à jour le 18/01/2019 à 05:12 Publié le 18/01/2019 à 05:12
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

David Wahl : Les déchets, ça peut être poétique

C’est par hasard que Françoise Gamerdinger, en charge de la direction du Théâtre Princesse-Grace, est tombée sur «Le Sale discours», de David Wahl. Et parfois, le hasard fait bien les choses...

Avant et après la causerie de David Wahl ce mardi, des membres de la Mission pour la transition énergétique, qui est rattachée au département de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme du gouvernement princier, sont venus promouvoir le Pacte national pour la transition énergétique.

« Ce pacte concerne tout le monde »

Lors de cette soirée, Françoise Gamerdinger en a profité pour annoncer l’engagement du Théâtre Princesse-Grace en signant ce pacte. « Tout sera mis en œuvre pour respecter la charte liée à cet engagement que nous avons pris. Et puis, si j’ai choisi de faire jouer cette pièce ici, c’est pour interpeller le public, car le théâtre c’est le miroir de la société. Il y a quelque chose qui se passe entre l’acteur et les spectateurs. Ce soir, l’art va fusionner avec la transition énergétique. » Un choix fort, car comme l’explique Annabelle Jaeger-Seydoux, directrice de la Mission pour la transition énergétique, « ce pacte concerne tout le monde, professionnels, étudiants, gens de passage… C’est un engagement individuel, mais aussi collectif. L’action publique est importante, mais ne sera pas suffisante seule ». Venir à l’encontre des spectateurs, ce soir-là, n’était donc pas un acte anodin.

Presque 600 signataires

Et les membres de la mission sont venus accompagnés de quelques renforts bénévoles et surtout très volontaires. « C’est important de faire prendre conscience aux gens des problèmes environnementaux et climatiques qui sont les nôtres. Il faut faire ce que l’on peut avant qu’il ne soit trop tard », souligne Émilie Evans, en Première à l’International School de Monaco. « Je pense que l’on pourrait aussi faire ces missions à l’école », ajoute Lucia Bergamasso. S’engager, c’est agir pour la mobilité verte, les économies d’énergie, l’énergie renouvelable et la réduction de déchets, c’est aussi choisir des actions concrètes sur ces trois thèmes prioritaires (mobilité, déchets, énergie). « La transition énergétique à Monaco est une démarche visant à changer progressivement nos modes de consommation et certaines de nos habitudes. Les gens peuvent calculer leur bilan carbone et à partir de celui-ci faire des choix tenant compte des résultats obtenus », explique la directrice de la Mission pour la transition énergétique. Personne n’aime vraiment le changement, mais quand c’est pour la bonne cause…

David Wahl est une sorte de conteur-explorateur, dramaturge, écrivain et interprète. Mardi dernier, il était sur les planches du Théâtre Princesse-Grace pour jouer « Le Sale discours », qui est sa quatrième causerie, dans laquelle se mélangent le théâtre et la science, les récits populaires, le savoir et la curiosité.

La Principauté voudrait réduire ses émissions de gaz à effet de serre, jusqu’à une neutralité carbone en 2050.
La Principauté voudrait réduire ses émissions de gaz à effet de serre, jusqu’à une neutralité carbone en 2050. Michael Alesi / Dir. Com.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.