“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

COP22: le combat pour le climat du prince Albert II

Mis à jour le 16/11/2016 à 05:03 Publié le 16/11/2016 à 05:03
Pour le souverain, il est impératif de veiller à la "bonne santé des mers qui sont nos premiers alliés contre le réchauffement climatique"

Pour le souverain, il est impératif de veiller à la "bonne santé des mers qui sont nos premiers alliés contre le réchauffement climatique" Photo AFP et Palais princier

COP22: le combat pour le climat du prince Albert II

À Marrakech hier, devant un parterre de chefs d'états, le souverain a prononcé un discours pour pousser les décideurs à agir et accomplir les idées validées par l'Accord de Paris

Phase décisive. Une semaine après son ouverture, la 22e session de la Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) est entrée à Marrakech dans sa phase active. Hier, près de 180 responsables internationaux ont fait le déplacement au Maroc.

Après l'accord de Paris de 2015, ce rendez-vous sur la question climatique entend concrétiser les conversations de Paris de façon ambitieuse. Et finaliser les promesses de réduction de gaz à effet de serre et les coûts engendrés.

Arrivé lundi, le prince Albert II s'est entretenu avec Patricia Espinosa, secrétaire exécutive de la COP, pour évoquer la nécessité de maintenir la dynamique du rendez-vous de Paris en 2015.

Ainsi, à la tribune hier, le souverain a pris la parole au nom du groupe d'intégrité environnementale qui comprenait le Liechtenstein, le Mexique, la Corée du Sud, la Suisse et Monaco.

"Nous sommes ici réunis pour traiter...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct