“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Comment Beausoleil veut mettre fin aux incivilités dans sa ville

Mis à jour le 17/05/2017 à 12:33 Publié le 17/05/2017 à 05:18
Les dépôts sauvages sont interdits afin de respecter et protéger l'environnement urbain.

Les dépôts sauvages sont interdits afin de respecter et protéger l'environnement urbain. Photo S.I

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Comment Beausoleil veut mettre fin aux incivilités dans sa ville

Véritable fléau de pollution urbaine, toutes les villes ont maille à partir avec ce problème récurrent des déjections canines qui envahissent certains de nos trottoirs.

Un phénomène en hausse au vu du nombre croissant de propriétaires de chiens, qui irritent à juste titre les passants et décourage parfois les services de propreté urbaine, qui malgré tous leurs efforts et l'augmentation des moyens mis en œuvre, ne peuvent réussir leur mission sans compter aussi sur le civisme des gens.

Un message porté par les services municipaux "Nettoyer la ville, c'est notre affaire, la maintenir propre, c'est l'affaire de tous!" Un appel au civisme, doublé d'une campagne de verbalisation systématique contre les contrevenants, d'autant moins excusables que la Ville vient de remplacer tout son ancien parc de "Toutounettes" par de nouveaux équipements au dispositif mieux adapté.

De nouvelles Toutounettes

Avec leur message civique "Simple, propre et citoyen", de nouvelles Toutounettes ont ainsi fait leur apparition un peu partout dans la ville, équipées d'un nouveau système de distribution des sacs, par tirette et empilement, et non plus par rouleaux.

Un mécanisme plus simple et plus pratique qui permet une utilisation par unité. Réapprovisionné une fois par semaine par les cantonniers, chaque équipement contient environ 200 sacs. Si leur entretien et leur recharge encouragent les gestes écologiques et civiques, ils représentent pour la Ville néanmoins un budget conséquent d'investissement.

Des services qui rappellent aux propriétaires de chiens pris en flagrant délit de laxisme que les déjections canines qui polluent les trottoirs sont passibles d'une amende de 68 euros (art. R633-6 du Code pénal) ! Les premières contraventions de ce type ont commencé à tomber la semaine dernière !

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.