“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Commémorations des catastrophes de Tchernobyl et Fukushima

Mis à jour le 03/05/2019 à 10:16 Publié le 03/05/2019 à 10:16
Le maire Gérard Spinelli et Lucien Bella, adjoint à l’Environnement ont déposé la gerbe au monument aux Morts.

Le maire Gérard Spinelli et Lucien Bella, adjoint à l’Environnement ont déposé la gerbe au monument aux Morts. S.I.

Commémorations des catastrophes de Tchernobyl et Fukushima

C’est en citant Saint-Exupéry « Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants !

C’est en citant Saint-Exupéry « Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants ! » que Gérard Spinelli aux côtés de Lucien Bella, adjoint à l’Environnement ont ouvert la cérémonie organisée en l’Hôtel de Ville à l’occasion du 33e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl et du 8e anniversaire de Fukushima.

Au-delà de l’hommage aux victimes, il s’agissait aussi de défendre la cause environnementale, comme l’a exprimé le maire dans son allocution : « Nous devons arrêter de bien vouloir croire que les maltraitances industrielles, économiques, écologiques, que nous infligeons à notre environnement, n’auront aucune conséquence sur leur avenir et celui de la planète » avant de poursuivre :

« Nous n’avons plus d’autre choix que de nous retrousser les manches et agir avant qu’il ne soit vraiment trop tard. Notre ami Lucien Bella a raison de nous bousculer, tirant depuis des années la sonnette d’alarme, pour que l’écologie soit partie intégrante de nos politiques publiques. »

Des propos devant une assemblée acquise à la cause environnementale, parmi laquelle Marjorie Crovetto-Harroch, adjointe du Développement durable auprès du Maire de Monaco et José Badia, représentant le président du Conseil national, Stéphane Valeri.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct