“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cette étonnante déclaration du prince Albert sur les propriétaires de Porsche ou Ferrari

Mis à jour le 18/12/2015 à 15:02 Publié le 19/12/2015 à 08:45
Le prince Albert de Monaco.

Le prince Albert de Monaco. Photo Jean-François Ottonello

Cette étonnante déclaration du prince Albert sur les propriétaires de Porsche ou Ferrari

C'est une déclaration étonnante, même si on connaît de longue date l'engagement du prince de Monaco en faveur de l'environnement. En pleine conférence sur le climat -COP 21 à Paris- le souverain s'est confié à nos confrères de L'Express et n'y va pas par quatre chemins.

C'est une déclaration étonnante, même si on connaît de longue date l'engagement du prince de Monaco en faveur de l'environnement. En pleine conférence sur le climat -COP 21 à Paris- le souverain s'est confié à nos confrères de L'Express et n'y va pas par quatre chemins.

Pour le prince Albert, en matière d'environnement tout le monde devra faire des efforts, même les plus privilégiés.

"Il va bien falloir que ceux qui roulent en Porsche ou en Ferrari laissent leurs bolides plus souvent au garage si Monaco veut, comme nous nous y sommes engagés, arriver à la neutralité carbone d'ici à 2080"

Et d'ajouter: "Je prendrai donc des mesures contraignantes si cela se révèle nécessaire, mais dites-vous bien que ces véhicules vont évoluer et que les gens, riches ou pauvres, en ont assez de respirer un air pollué".

"il nous a semblé plus intelligent de proposer des incitations fiscales"

Et le prince Albert de Monaco ajoute en toute lucidité: "Nous n'avons pas banni de la Principauté les voitures à forte cylindrée, qui polluent l'atmosphère et gaspillent les énergies fossiles, parce qu'il nous a semblé plus intelligent de proposer des incitations fiscales pour acheter des véhicules propres"

Pour finir, il détaille les engagements pris par le petit Etat: "La plupart des administrations de Monaco roulent, comme moi, en voiture hybride ou électrique. Certes ce n'est pas suffisant, mais c'est déjà un pas dans la bonne direction."


La suite du direct