“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ces Niçois font du lobbying auprès des décideurs pour contenir le réchauffement climatique

Mis à jour le 01/07/2019 à 13:40 Publié le 30/06/2019 à 10:00
Airy Chrétien et Thierry Bitouzé ont créé en janvier le collectif citoyen 06.

Ces Niçois font du lobbying auprès des décideurs pour contenir le réchauffement climatique

Face à l'urgence climatique, Thierry Bitouzé et Airy Chrétien ont créé en janvier le Collectif citoyen 06. Ce contre-pouvoir citoyen, a-partisan, veut pousser les décideurs à accélérer la mise en oeuvre de mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Un travail de lobbying qui donne déjà des résultats.

Quel est le problème?

"Entre 1950 et 2005, le record observé dans notre région est de 42,7°C. Dans 30 ans, on aura des pics à 50,4°C et pour l'Est de la France ils pourront atteindre plus de 55°C." Avec des effets sur la santé et notamment une augmentation des risques cardiovasculaires.

Alors qu'en pleine semaine de canicule, la région et la France suffoquent, Thierry Bitouzé et Airy Chrétien sortent d'une pochette des graphes, et commentent les projections des experts.

"Regardez l'accélération des catastrophes climatiques en 30 ans. L'impact est aussi préoccupant sur l'alimentation: la baisse des rendements va s'accentuer, au niveau mondial, on va manquer de nourriture."

Or pour lutter contre le réchauffement climatique alertent-ils, "on n'est pas sur la bonne trajectoire"

"Les dirigeants, que ce soit au niveau national ou local, ne prennent pas au sérieux les alertes du Giec, groupe d'experts intergouvernemental sur le climat... Alors qu'il y a urgence."

Un constat confirmé cette semaine par le Haut conseil pour le climat, instance indépendante mise en place par Emmanuel Macron. En effet, dans un rapport remis au premier ministre, les experts estiment que la France ne se donne pas les moyens de parvenir aux objectifs climatiques qu'elle s'est fixés.

La pollution de l'air à Nice.
La pollution de l'air à Nice. Photo Jean-François Ottonello

Un travail de lobbying citoyen, au service du climat

S'ils participent aux marches pour le climat, s'investissent dans des associations, Thierry Bitouzé, cadre dans une entreprise du Cac 40 et Airy Chrétien, instructeur de l'armée de l'air et directeur industriel dans sa vie d'avant, ont décidé d'aller plus loin.

En janvier ils créent le "Collectif citoyen 06", un lobby pour faire bouger les décideurs. 

"On a assisté pendant des décennies à un désinvestissement progressif des citoyens. Ils s'en sont remis aux élus. Aujourd'hui on veut proposer un contre-pouvoir citoyen, a-partisan, expliquent-ils. On n'a rien à vendre, on veut juste que l'intérêt général soit prioritaire, que la loi soit appliquée pour le bien commun."

"La situation implique une politique de rupture. On n'a plus de temps à perdre."

Leur objectif est clair: pousser les élus à accélérer la transition écologique. A passer des discours aux actes.

"La situation et les lois impliquent une politique de rupture. On n'a plus de temps à perdre, insiste Thierry Bitouzé. J'entends des jeunes dire qu'ils n'auront pas d'enfants parce qu'ils s'inquiètent de la planète dans laquelle ils vivront. Il faut que les élus rendent des comptes aux citoyens."

En janvier, ils se plongent "comme des fous dans la loi, la réglementation, pour comprendre" et voir si l'urgence climatique se traduit dans les politiques publiques.

A deux, ils épluchent des milliers de pages de documents qui fixent les grandes orientations de la Métropole et de la Région pour les prochaines années. Un travail qui en aurait rebuté plus d'un. 

"Le millefeuille du dispositif est d'une complexité ahurissante"

"On a commencé par le Plan Climat air énergie de la métropole (PCAET 2019-2025*), puis les 16.000 pages du Plan local d'urbanisme métropolitain avec ses 160 pages de mode d'emploi, le Sraddet (Schéma Régional d'Aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires)... Le millefeuille du dispositif est d'une complexité ahurissante," pointe Thierry Bitouzé. 

Ils ne se découragent pas. Et, fin mars, bouclent une synthèse afin de sensibiliser les citoyens mais aussi des décideurs.

*Le Plan Climat Air Energie Territorial est une démarche de planification, à la fois stratégique et opérationnelle de la transition énergétique sur le territoire.

Vélo, Alimentation, rénovation... 30 propositions pour accélerer

Piste cyclable sécurisée sur la Promenade des Anglais (MaxPPP TagID: maxmatinarch312746.jpg) [Photo via MaxPPP]
Piste cyclable sécurisée sur la Promenade des Anglais (MaxPPP TagID: maxmatinarch312746.jpg) [Photo via MaxPPP] Photo Eric Ottino

"On a remis ce dossier à Philippe Pradal, 1er adjoint au maire de Nice." Trente pages avec des graphes, des chiffres pour rendre lisible le diagnostic, mais aussi les ambitions du territoire (1).

"On a aussi fait un tableau qui tient sur une page recto verso, avec 3 colonnes: ce que dit la loi et le schéma régional, ce que prévoit le plan climat de la métropole et l'écart entre les deux, assorti de nos propositions"

Ils nous tendent la feuille, avant de mettre en avant quelques propositions pour atteindre l'objectif de réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030.

Aménager des voies vélos en site propre et assurer la continuité du réseau pour garantir la sécurité des usagers et permettre à ce mode de déplacement non polluant de monter en puissance.

Rénover les bâtiments qui sont "des passoires énergétiques."

"Il y en a 28.000 hyper énergivores sur la métropole, mais seulement 500 rénovations par an sont prévues. A ce rythme il faudra un demi-siècle pour y arriver."

Aussi interpellent-ils les décideurs pour qu'ils fixent un objectif de 6.000 par an. 

"Dans ce document nous avons fait trente propositions étayées. Et nous voulons co-construire avec la métropole. Nous avons d'ailleurs rendez-vous début juillet avec le directeur de cabinet du  maire," se félicitent-ils.

En quelques mois, le travail de ces lobbyistes du climat a déjà permis d'obtenir des résultats. 

Des résultats

Pour renforcer l'autonomie alimentaire, un plan alimentaire territorial a été adopté par la Métropole.
Pour renforcer l'autonomie alimentaire, un plan alimentaire territorial a été adopté par la Métropole. Photo Jean-François Ottonello

Dans le cadre de la consultation en ligne "Ma solution pour le climat" lancée par la Métropole en partenariat avec Nice-Matin, ils ont proposé l'adoption d'un plan alimentaire territorial.

A l'occasion de la remise des Trophées des solutions pour le climat, le 15 juin dernier pendant Nice Cool et Verte, Bernard Baudin, adjoint au maire de Nice, a annoncé que la métropole Nice Côte d'Azur allait mettre en place ce plan. Il vise à "réduire les importations d'aliments et à renforcer l'autonomie alimentaire. Aujourd'hui nous n'avons que 10 jours d'autonomie alimentaire."

"Il faut arrêter de bétonner et de consommer des terres agricoles, comme dans la plaine du Var."

Et là encore, le collectif citoyen 06 veut travailler main dans la main avec la collectivité.
"Si on renforce la production locale, nous créerons de l'emploi non délocalisable," souligne Airy Chrétien. Avant de rappeler l'enjeu: "il faut arrêter de bétonner et de consommer des terres agricoles, comme dans la plaine du Var."

Il a d'ailleurs récupéré des vues aériennes, qui montrent cette disparition en l'espace d'un demi-siècle.

Le collectif citoyen plaide pour la préservation des terres agricoles.
Le collectif citoyen plaide pour la préservation des terres agricoles. Photo DR

"On est en insécurité alimentaire, et à la première crise, comme nous sommes en bout de territoire, nous ne serons pas les premiers servis", enchaîne Thierry Bitouzé.

Ils insistent sur la nécessité de protéger les terres dans le moyen et le haut pays afin de permettre à des agriculteurs de s'installer. Et ils voient dans l'agriculture urbaine, une autre piste pour parvenir à augmenter la production locale.

>> RELIRE. Sur la Côte d'Azur où le m2 vaut de l'or, l'agriculture urbaine peut-elle s'enraciner?

"Nous avons assisté aux Assises de la Transition Agro-écologique à Montpellier, et nous avons pu découvrir comment d'autres villes ont avancé sur ce sujet."

Ils citent l'exemple de Paris, où Anne Hidalgo a passé un accord avec La Poste pour "cultiver" sur les toits des bâtiments"Pourquoi pas ici?", interrogent ces citoyens.

Autre avancée positive: la mise en place prochaine d'un guichet unique pour la rénovation de logements.

"On l'a proposé et la métropole va le mettre en place. Cette plateforme permet d'établir un diagnostic, de faire des préconisations et d'orienter les particuliers vers les bonnes aides financières et les bons artisans. A la fin, un bilan énergétique est réalisé."

Et demain?

En quelques mois, le collectif citoyen 06 a réussi à fédérer plus d'une cinquantaine de personnes, d'associations, d'experts, d'universitaires…

"On milite pour un comité citoyen de suivi des résultats du plan climat. On n'a plus de temps à perdre, on ne peut pas attendre trois ans, pour voir si nous sommes ou pas sur la bonne trajectoire." 

Ils sont bien déterminés à sensibiliser, alerter les citoyens sur l'enjeu climatique et être force de proposition. "C'est le moment d'agir, d'obtenir des élus des résultats concrets." 

 

(1) Synthèses, documents et propositions sont disponibles sur le site internet du Collectif citoyen 06.

E-mail : 
collectif-citoyen06@orange.fr


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct