“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

DOSSIER. L'air de Monaco est-il bon à respirer ?

Les croisiéristes ont obligation de passer au fioul léger.

Monaco va aller plus loin que les autres

Cinq capteurs fixes, dont les mesures sont recoupées avec Air Paca, sont dispatchés sur les quelque 2 km2 de Monaco.

Sur terre comme en mer

Ce samedi, l'indice de qualité de l'air (IQA) était « bon », mais la tendance était à la chute le dimanche. Et, effectivement, l'IQA était « moyen » (51/100) hier. Ce lundi est annoncé « bon » à Monaco.

Connaître, prévoir, informer et réduire

Le Prince Albert II entouré de gauche à droite par Bernard Fautrier, trésorier du Fonds Environnemental pour les AMP de Méditerranée, Zamir Dedej, directeur de l'Agence Nationale des Aires Protégées d'Albanie, Lorela Lazaj, directrice de la délégation régionale des Aires Protégées de Vlore, et Saimir Brahimaj, directeur de l'ONG Flag Pine.

Le Fonds Environnemental pour les AMP apporte son soutien à l'Albanie

Bonne nouvelle pour l'inscription du parc du Mercantour au Patrimoine mondial de l'Unesco

Mis à jour le 14/06/2018 à 17:00 Publié le 14/06/2018 à 16:32
Le parc du Mercantour photographié depuis le col d'Agnellino qui domine le petit village de Casterino à plus de 2000m d'altitude.

Le parc du Mercantour photographié depuis le col d'Agnellino qui domine le petit village de Casterino à plus de 2000m d'altitude. Photo Franz Chavaroche

Bonne nouvelle pour l'inscription du parc du Mercantour au Patrimoine mondial de l'Unesco

Ce jeudi, lors d'une conférence de presse, les responsables et le directeur du parc du Mercantour, Christophe Viret, ont présenté leurs projets, notamment celui de l'inscription au Patrimoine mondial de l'Unesco qui est en bonne voie.

Après une longue gestation amorcée dans les années 2000, les "Alpes de la Méditerranée" ont officiellement postulé, le mercredi 31 janvier, au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Cet immense territoire à cheval sur l'Italie, la France et Monaco couvre environ 200.000 hectares, dont 127.000 de territoire côté français, essentiellement dans les Alpes-Maritimes.

>> LIRE AUSSI. L'Italie, la France et Monaco déposent la candidature des "Alpes de la Méditerranée" à l'Unesco

Aujourd'hui, son inscription dans le Patrimoine mondial de l’Unesco a franchi la première étape de sélection. Sa candidature a été retenue parmi les 45 dossiers envoyés.

Des experts de l’Union internationale pour la conservation de la nature viendront faire des observations à l’automne, mais la décision finale ne sera rendue qu’en juillet 2019.

Une année particulière pour le parc du Mercantour qui fêtera également ses 40 ans d'existence.


La suite du direct