“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Avec Monacology, les enfants vont faire de Monaco une ville durable

Mis à jour le 30/05/2019 à 08:40 Publié le 30/05/2019 à 08:45
De gauche à droite : Olivier Arnoult et Gaspard, Kate Powers et Lyly, Didier Rubilio et Luigi.

Avec Monacology, les enfants vont faire de Monaco une ville durable

La 15e édition de Monacology, qui se tiendra du 11 au 14 juin, mise sur la sensibilisation face aux dégradations climatiques et vise à inspirer l’éco-responsabilité du plus grand nombre

Au préalable de la nouvelle édition de Monacology, ce sont des enfants qui se sont tenus face aux personnes présentes à la conférence de presse qui se déroulait au Grimaldi Forum.

Tous les trois âgés de moins de 10 ans ils répondaient, face à leurs micros et aux journalistes, à quelques questions avant d’être remplacés par Olivier Arnoult le secrétaire général de l’association, Kate Powers sa présidente, et Didier Rubilio le trésorier. Une surprise mise en scène par les organisateurs du Monacology qui, si elle a fait rire l’ensemble de la salle, se voulait véhiculer un message important.

En effet, chaque année l’événement a pour but de sensibiliser quelques 1 200 élèves de la Principauté en les faisant participer à des stands et échanger avec des intervenants pendant quelques jours. "Les enfants incarnent ce que sera Monacology demain", exprime Olivier Arnoult pour insister sur le rôle que l’association accorde à la future génération dans la lutte pour l’écologie.

"Monaco, ma ville durable"

Pour cette 15e édition, Monacology veut ainsi mettre le doigt sur l’éco-responsabilité et insister encore un peu plus sur la situation environnementale actuelle.

"On ne peut plus ne pas regarder, l’humain a besoin d’être face à un mur pour se rendre compte", constate Didier Rubilio, insistant sur leur engagement, ainsi que celui de la Principauté, envers la protection de la planète. Quatre jours seront ainsi dédiés à la promotion de ce message de responsabilité, pour que "chacun fasse ce qui est en son pouvoir" pour lutter contre le réchauffement climatique. "Le message est de faire voir des solutions et des alternatives de manière positive et optimiste". Montrer à chacun, et surtout aux jeunes, qu’il existe des moyens pour résoudre de façon consensuelle les problèmes auxquels le monde fait face actuellement.

Un programme riche

Durant quatre jours, Monacology s’étendra, comme chaque année, sur le Quai Antoine-Ier. Plusieurs stands sont mis en place pour les enfants et leurs parents. Grâce à plusieurs partenariats, avec la mairie, la Société Monégasque d’Assainissement ou encore le Musée océanographique, l’événement mêle écocitoyenneté et amusement. Sous des chalets fournis par la mairie les enfants pourront ainsi apprendre à créer des éponges avec des vieilles chaussettes, à filtrer l’eau et la mettre en bouteille, ou encore créer des ballons qui ne polluent pas. De plus, cette année, la Fondation Prince Albert II propose une projection du film Blue, de Karina Holden, le jeudi 13 juin, au cinéma en plein air. « Le but est d’ouvrir la sensibilisation au plus grand nombre [...] c’est un film qui met l’accent sur la pression qu’exerce l’activité humaine sur les océans, les mettant en danger ».

Une source de motivation pour l’association qui espère pouvoir informer, sensibiliser et trouver des solutions. « Nous sommes plus que motivés à protéger la planète et celle de nos enfants ».

En parallèle de l’organisation de Monacology, Kate Powers, qui en est la présidente, insiste sur le fait que la mobilisation pour l’environnement se doit d’être continue.

Elle rappelle qu’avec le mouvement dont elle est la créatrice, Eco Angels, des ramassages de déchets sont effectués, notamment après le Grand Prix, dans les rues monégasques. Un mouvement qui regroupe des volontaires pour aider la SMA au nettoyage de la Principauté. Ils ont notamment collecté une centaine de sacs en plastique après le Monaco Yacht Show de 2018. Mercredi, c’est une dizaine de jeunes volontaires Eco Angels qui étaient attendus pour aider à la collecte des déchets laissés après le Grand Prix.

Après chaque grand événement, comme le Yacht Show 2018, les Eco Angels aident au ramassage des déchets plastiques.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.