“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Apophis, un astéroïde géant va dangereusement frôler la Terre en 2029

Mis à jour le 22/08/2019 à 10:57 Publié le 21/08/2019 à 15:00
Illustration d'un météorite.

Illustration d'un météorite. Photo Istock/Elenarts

Apophis, un astéroïde géant va dangereusement frôler la Terre en 2029

Un astéroïde géant, à priori, inoffensif devrait frôler la Terre en 2029. Un survol d'une grande rareté qui va permettre aux scientifiques d'en apprendre davantage sur ces objets célestes. Ces découvertes permettront aux chercheurs de pouvoir mieux protéger la planète dans le cas d'un éventuel impact.

Découvert en juin 2004 par trois astronomes de la NASA et baptisé Apophis en référence au "Dieu du mal et du chaos" dans la mythologie égyptienne, un astéroïde devrait frôler la Terre le vendredi 13 avril 2029.

D'après les dernières estimations de l'agence spatiale américaine, le caillou mesurant 340 mètres de large et pesant de 40 à 50 millions de tonnes, devrait passer à 30.000 kms de notre planète.

Une distance qui peut paraître lointaine mais pourtant très proche puisqu'à titre de comparaison, la lune se trouve à 384.000 km de nous. Selon les chercheurs, le risque que l'objet céleste pénètre notre atmosphère est d'une chance sur 100.000.

Mais la moindre variation de sa trajectoire pourrait tout bonnement mettre fin à la vie sur Terre. De nouveaux calculs vont être entrepris pour permettre d'écarter ce possible scénario.

Dès sa découverte, les estimations selon lesquelles cet astéroïde géocroiseur (soit un objet céleste tel que les astéroïdes ou les comètes évoluant à proximité de la Terre) pouvait entrer en collision avec la Terre dans 10 ans étaient importantes, le classant même en 4e position sur 10 dans l'échelle de Turin (échelle utilisée en astronomie pour catégoriser le risque d'impacts d'objets géocroiseurs afin d'estimer leurs conséquences sur la planète).

Un classement inédit dans l'histoire de l'astronomie. Cependant, grâce à de nouvelles observations qui ont précisé sa trajectoire, les chercheurs ont évalué son risque d'impact avec la lune ou la Terre comme peu probable.

Par ailleurs, des calculs montraient qu'une possible collision avec Apophis devait se produire en 2036, également en avril.

Mais ce n'est qu'après son passage au-dessus de la planète bleue, le 13 janvier 2013, que les scientifiques de la NASA ont pu écarter cette probabilité. Ramenant ainsi sa dangerosité à 0 sur l'échelle de Turin. 

Cette future approche, à priori inoffensive et extrêmement rare, va avant tout permettre à la communauté scientifique de parfaire ses connaissances sur les astéroïdes. Par son survol à cette faible distance, Apophis devrait subir des effets de la gravité terrestre qui provoqueraient à sa surface des "avalanches".

Grâce à cette attraction, des morceaux vont être retirés et devraient permettre aux chercheurs d'avoir un aperçu de l'intérieur de l'astéroïde, et donc d'en savoir plus sur sa composition.

Des découvertes qui devraient permettre aux astronomes d'élaborer des stratégies ou des objets capables de dévier ces astres qui se dirigeraient dangereusement vers la Terre.

Et pour nous, Terriens, le jour J, la roche s'illuminera soudainement pour ressembler aux étoiles de la Petite Ourse. Le phénomène prendra naissance d'abord dans l'hémisphère Sud, au dessus de l'Australie dans la matinée, avant de traverser l'océan indien pour ensuite passer au-dessus de l'Afrique, et enfin d'entamer sa traversée de l'Atlantique.

Nous n'aurons que peu de temps pour l'admirer puisque l'objet se déplacera à une telle vitesse qu'il ne mettra qu'une heure pour traverser l'Atlantique avant d'atteindre la Côte Ouest des Etats-Unis.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct