“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Apiturbie crée un rucher collectif pour favoriser la biodiversité Le Pétanque Club des Platanes a soufflé ses 30 bougies ! Fin de saison pour l’école de tennis de l’A.S. Gorbio La musique des anges de Christian Maria

Mis à jour le 24/06/2019 à 10:26 Publié le 24/06/2019 à 10:26
Aux côtés de Bernard Champion et du maire, l’équipe des apiculteurs co-fondateurs d’Apiturbie, dont Augustin Sottile (à gauche).

Aux côtés de Bernard Champion et du maire, l’équipe des apiculteurs co-fondateurs d’Apiturbie, dont Augustin Sottile (à gauche). M.-E.C.

Apiturbie crée un rucher collectif pour favoriser la biodiversité Le Pétanque Club des Platanes a soufflé ses 30 bougies ! Fin de saison pour l’école de tennis de l’A.S. Gorbio La musique des anges de Christian Maria

L’abeille, agent majeur de la biodiversité, est en danger.

L’abeille, agent majeur de la biodiversité, est en danger. Et l’association Apiturbie, qui s’est constituée le 28 mai, entend bien agir pour sa sauvegarde. Elle vient d’atteindre son premier objectif : créer et installer un rucher collectif sur un terrain communal que lui prête la Ville à titre gracieux.

Samedi matin, le maire, Jean-Jacques Raffaele, et le président d’Apiturbie, Bernard Champion, entouré de membres de son équipe, ont inauguré le site qui accueille quatre ruches et leurs essaims d’abeilles noires.

L’Apis mellifera mellifera a été choisie pour ses qualités de butineuse remarquable et sa rusticité :– elle est résistante et sait s’adapter à son environnement. Enfin elle est peu agressive.

Des actions pédagogiques et concrètes

Créée par un pool de huit apiculteurs, Apiturbie entend également mener une action pédagogique. Elle a déjà aidé 7 particuliers motivés à installer une ruche chez eux et prévoit des actions avec l’école de La Turbie, –comme l’ont confirmé les enseignantes présentes.

Bien que comptant dans son équipe Augustin Sottile - l’apiculteur qui a mis au point une technique qui conduit son redoutable prédateur (le frelon) à emporter dans son nid un produit chimique toxique - Bernard Champion préfère promouvoir une méthode plus « naturelle » (lire ci-contre) et souhaite que le plus grand nombre s’attelle avec l’association à cette lutte.

« La biodiversité n’est pas un parti politique, c’est une conscience, a-t-il ajouté à l’attention de la trentaine de personnes présentes. Je fais appel à votre conscience pour continuer le combat et pour que chacun fasse sa part, à l’image du colibri de la légende chère à Pierre Rabbi. »

« La commune de La Turbie est heureuse de participer à cette aventure, a affirmé le maire. Ainsi, après l’installation en 2015 d’un hôtel à abeilles pour aider les insectes pollinisateurs, et la pose, en mars dernier, de 30 nichoirs à mésanges bleues pour lutter écologiquement contre la chenille processionnaire, notre pinède s’enrichit d’un rucher collectif. Je rêve d’un projet pédagogique dans lequel nos écoliers pourraient plancher et voir comment ils peuvent s’approprier et valoriser notre pinède qui doit devenir le jardin des Turbiasques. »

Le Pétanque Club des Platanes a fêté samedi son 30e anniversaire avec au programme, hommage aux amis disparus, un concours de boules, tombola et repas.

En fin de matinée, les sociétaires ont déposé une coupe de fleurs à la stèle du club au cimetière de Beausoleil, à la mémoire des membres décédés, en présence du maire Gérard Spinelli et de son épouse, et du premier adjoint délégué aux Sports, Gérard Destefanis.

L’après-midi, sur le terrain du club situé sur la Moyenne Corniche, un concours de boules a réuni 12 triplettes, suivi dans la soirée, de la remise des prix aux vainqueurs.

Simone Tamoglia, présidente du club depuis 25 ans, a remercié le maire pour sa présence, ainsi que les sociétaires et amis du club venus nombreux (une soixantaine de personnes), pour célébrer cet anniversaire.

Le maire a remis un bouquet de fleurs à la présidente tout en la remerciant, ainsi que les membres du bureau, pour la bonne marche et le dynamisme du club, sans oublier la contribution des participants. Il a souligné que le Pétanque Club des Platanes est le seul club à commémorer le souvenir de ses amis disparus.

Le maire a ensuite procédé à la distribution des prix aux vainqueurs du concours : 1re : Eliane Spinelli, 2e : Nasser, 3e : Adonto, 4e Garro, 5e Brunel. 6e Guglielmi. 7e Ceppo. 8e Merlino. 9e Martin. 10e Max. 11e Catalano et 12e Berthoux.

Place ensuite à l’apéritif, suivi d’un repas raffiné servi au club, par le restaurant « L’Aurore » de Monaco.

À la fin du repas, le tirage de la tombola a fait de nombreux heureux.

C’était une belle journée de célébration, empreinte de convivialité et de bonne humeur.

Voici une méthode naturelle pour lutter contre l’ennemi numéro 1 de l’abeille :

Dans une bouteille plastique dont on aura coupé le haut en forme d’entonnoir, mélanger 1/3 de vin blanc, 1/3 de bière brune, 1/3 de sirop de fruits rouges. Il est recommandé d’ajouter - un quatrième tiers ? Non ! Une petite cuillère à café de levure de bière (pour les protéines que recherchent aussi les frelons asiatiques). L’alcool du vin blanc est destiné à éloigner les abeilles. Il est possible que quelques bourdons se fassent prendre également, mais c’est bien, semble-t-il aujourd’hui, la façon la plus efficace et la plus "naturelle" de lutter contre le frelon asiatique, qui ne cesse de proliférer.

Pour redécouvrir la méthode prônée par Augustin Sottile, lire aussi Nice Matin - Menton du 2/08/2018. L’apiculteur explique comment fabriquer un piège à base de lait de toilette et de produit anti-puces pour gros chiens.

Comme chaque année, enfants, parents et moniteurs de l’école de tennis de l’A.S. Gorbio se sont retrouvés pour le traditionnel pique-nique de fin de saison. Tous ont apprécié les différents mets que chacun avait apportés, sans oublier les saucisses et merguez offertes par l’A.S.Gorbio et cuites à la perfection par Frédéric. Les boissons ont été offertes par la municipalité, qui était représentée par Paul Couffet, 1er adjoint.

Un grand merci à Thierry et à Jeff, les deux moniteurs pour leur disponibilité.

Avant de conclure cette belle saison, les enfants ont encore un rendez-vous début juillet, avec un stage gratuit qui aura lieu du lundi 1er juillet au vendredi 5 de 17 à 19 heures. La rentrée de l’école de tennis est prévue début septembre.

C’est par une formule culturelle inédite : une conférence, une exposition photos et un livre d’art, que Christian Maria, auteur de romans historiques et grand passionné d’art, a transporté son public sur les traces des musiciens dans la peinture des Alpes méridionales. La conférence a eu lieu dans la salle Ste-Catherine à Breil-sur-Roya. Anges, diables, bergers... autant de musiciens divins ou populaires représentés dans la peinture médiévale. Pourquoi tant de musiciens, quelle symbolique y associer, quels instruments ? Christian Maria a levé le voile sur le sens de ces représentations et fait part de ses recherches sur les instruments disparus, images et extraits sonores à l’appui.

Un moment riche et passionnant devant un public attentif.

Simone Tamoglia, présidente du Club (1er plan, 3e à gauche), avec à sa gauche Eliane Spinelli, vainqueur du concours de pétanque.
Simone Tamoglia, présidente du Club (1er plan, 3e à gauche), avec à sa gauche Eliane Spinelli, vainqueur du concours de pétanque. S.I.
Enfants, parents et moniteurs se sont retrouvés autour d’un pique-nique pour fêter la fin de saison de l’école de tennis. 	(DR)
Christian Maria.	(DR)

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.