Rubriques




Se connecter à

Alerte aux allergies aux pollens: 5 conseils pour ne pas vivre un calvaire

Alors que la région est placé en risque élevé d’allergies aux pollens, comment se protéger? Cinq conseils prodigués par le docteur Véronique Lustgarten-Grillot, allergologue à Nice.

F. L. Publié le 14/05/2022 à 16:30, mis à jour le 14/05/2022 à 21:59
"Mieux vaut prendre un antihistaminique pendant plusieurs semaines que de laisser s’installer la maladie allergique", souligne le docteur Lustgarten-Grillot. (Photo Ax. T.)

Voici les conseils du docteur Véronique Lustgarten-Grillot, allergologue à Nice, pour éviter les conséquences fâcheuses de cette maladie environnementale qui, d’ici à 2050, pourrait toucher un Français sur deux.

Anticiper chez son médecin

Si l’on se sait allergique, anticiper en allant voir son médecin pour la prescription de médicaments adaptés: un cachet (antihistaminique) pour empêcher la réaction, des gouttes pour les yeux (collyre), un spray pour nettoyer le nez. Sauf évidemment contre-indication particulière, il n’y a aucun danger à prendre pendant plusieurs semaines un antihistaminique. Mieux vaut cela plutôt que de laisser s’installer la maladie allergique et devoir passer à la cortisone pour éteindre l’inflammation. Le risque étant de développer de l’asthme, un gonflement des muqueuses, avec à la clé des éternuements à répétition, de mauvaises journées à passer, des difficultés à dormir.

Un masque au jardin

Difficile de le préconiser pour une simple promenade dans la nature. Mais il peut être judicieux, pour quelqu’un qui jardine, de porter un masque, ainsi que des lunettes et, idéalement, un chapeau pour protéger les cheveux du dépôt de pollen.

Séchage des vêtements à l’intérieur

Quand on lave le linge, ne pas le faire sécher à l’extérieur. L’humidité transforme les vêtements en véritables aimants à pollens, et le repassage n’empêche pas leur agressivité.

 

Aérer aux bonnes heures

En voiture, faire confiance aux filtres à pollens et donc laisser les vitres fermées. À la maison, la climatisation est aussi dotée de filtres. Mais puisqu’il faut aérer, le faire aux heures adéquates, c’est-à-dire avant le lever du soleil et après son coucher. Une expérience à Marseille a montré que le vent ramenait le pollen à l’intérieur des appartements.

Éviter le sport au grand air

Le temps de la pollinisation, éviter les activités sportives de plein air. Et quel que soit le rythme, promenade ou jogging, se laver les cheveux au retour, en rinçant soigneusement pour éliminer les pollens qui s’y accrochent facilement.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.