“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Albert II plaide pour des applications nucléaires au service du développement durable

Mis à jour le 19/10/2016 à 05:14 Publié le 19/10/2016 à 05:14
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Albert II plaide pour des applications nucléaires au service du développement durable

Le prince Albert II s'est rendu à Vienne, fin septembre, à l'occasion de la 60e Conférence générale de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Le prince Albert II s'est rendu à Vienne, fin septembre, à l'occasion de la 60e Conférence générale de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Le souverain était l'invité d'honneur du forum scientifique, principal événement parallèle de la conférence, manifestation de haut niveau où se réunissent scientifiques et experts autour d'un sujet prioritaire pour l'Agence. Cette année, le thème du Forum était « La technologie nucléaire au service des objectifs de développement durable ». Dans son discours, le prince Albert II a rappelé son « engagement et celui de la Principauté afin d'édifier un monde pacifique et meilleur par le biais de l'utilisation des applications nucléaires au service du développement durable ». Il a notamment souligné son profond attachement à la protection de l'environnement et à la promotion de la santé mondiale. Enfin, Il a évoqué le partenariat, de longue date, entre l'Agence et la Principauté, laquelle accueille depuis 1961, le siège des Laboratoires de l'environnement de l'AIEA, situés au quai Antoine-Ier.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.