“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

A Tende, trente hectares brûlés et trois maisons menacées

Mis à jour le 08/04/2021 à 21:24 Publié le 08/04/2021 à 20:39
60 sapeurs-pompiers sont mobilisés pour maîtriser le feu de végétation qui sévit dans le hameau de Vievola

60 sapeurs-pompiers sont mobilisés pour maîtriser le feu de végétation qui sévit dans le hameau de Vievola Système / Nice Matin

Je découvre la nouvelle offre abonnés

A Tende, trente hectares brûlés et trois maisons menacées

L’incendie dans la haute Roya a pris de l’ampleur, au point de menacer des habitations à Vievola. Les sapeurs-pompiers ont contenu l’avancée des flammes. Après une belle frayeur.

"On n’avait pas besoin de ça!" A Tende, tous ont cette exclamation à la bouche depuis mercredi. Le feu de végétation qui s’est déclaré dans le hameau de Vievola, près de la frontière franco-italienne, a donné du fil à retordre aux sapeurs-pompiers. Un nouveau coup dur pour des Tendasques éprouvés, six mois après la tempête Alex.

Hier à 18h30, le Sdis 06 (service départemental d’incendie et de secours) recensait 30 hectares de végétation brûlés. Dix fois plus que la veille. L’incendie a nettement progressé dans la nuit de mercredi à jeudi. Et changé d’orientation. Au point de menacer plusieurs habitations.

"A 50mètres des maisons"

"Cette nuit, c’est descendu à 50 mètres des maisons", rapporte le maire de Tende, Jean-Pierre Vassallo. Les flammes sont descendues "en face de la chapelle de Vievola". L’incendie a progressé en direction de trois habitations, poussant certains riverains à partir en catastrophe. "Deux familles étaient vraiment très inquiètes."

Le Sdis 06 confirme que ses troupes sont intervenues pour stopper la progression des flammes. A quelle distance des habitations? Difficile à dire dans un tel contexte. Mais leur intervention était manifestement salutaire.

Soixante sapeurs-pompiers ont été engagés mercredi dans la haute Roya, où la neige venait de précéder le feu. Des Canadair étaient alors en exercice sur la Côte d’Azur. Selon le Sdis 06, ils ont bien tenté d’intervenir. Mais ils se sont heurtés à une conjonction de facteurs défavorables: fumées stagnantes, froid, vallon accidenté, lignes haute tension...

"Les Canadair sont venus, mais ils n’ont pas pu larguer à cause du froid", témoigne Jean-Pierre Vassallo. Hier en revanche, un hélicoptère bombardier d’eau a déposé les pompiers sur les deux flancs de l’incendie. Puis il a pu procéder à quelques largages, profitant d’une fenêtre de tir favorable.

Hier soir, le feu était "fixé" sur le flanc gauche, où subsistaient "quelques foyers résiduels". Sur le flanc droit, l’hélicoptère a déposé un groupe d’intervention feux de forêt (GIFF) et les agents de Force 06, dans une zone particulièrement difficile d’accès. Quelques foyers y étaient "encore actifs".

Réseau téléphonique coupé

"C’est un problème supplémentaire pour la commune, peste Jean-Pierre Vassallo. Cela en rajoute encore! Et ça dégrade la forêt." Les victimes seraient essentiellement des résineux. Les habitations ont été préservées. Mais un pylône de télécommunications a brûlé. Conséquence: une nouvelle coupure de réseaux mobiles dans le haut de la vallée.

"Vievola, ce sont ceux qui ont été le plus isolés. Ils sont en bout de commune, en cul-de-sac depuis que le col de Tende n’est plus accessible", explique Damien Biard. Ce Tendasque de 50 ans a observé le nuage de fumées en amont de Tende, et capté des images de l’intervention des pompiers.

L’incendie se serait déclaré sur un chantier confié par Enedis à un prestataire. L’origine reste néanmoins à préciser. Ce sera là la mission des gendarmes. Pour l’heure, les soldats du feu n’en ont pas fini avec ce sinistre. 50 pompiers restent mobilisés avec les agents de Force 06, ce vendredi, dans une vallée qui n’avait décidément "pas besoin de ça".

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.