Rubriques




Se connecter à

À Antibes, Biot, La Colle et Roquefort, l'eau peut à nouveau être consommée "sans contrainte"

Selon Veolia, l'eau peut à nouveau être consommée "sans contrainte" sur les communes d'Antibes, Biot, la Colle-sur-Loup et Roquefort les Pins.

La rédaction Publié le 18/09/2021 à 16:20, mis à jour le 18/09/2021 à 16:39
De l'eau du robinet (photo d'illustration). Photo V-M

Une bonne nouvelle pour les habitants d'Antibes, Biot, la Colle-sur-Loup et Roquefort-les-Pins : l’eau peut à nouveau être consommée "sans contrainte", annonce Veolia dans un communiqué publié ce samedi 18 mai. 

"Les résultats des dernières analyses menées par l’Agence Régionale de Santé confirment l’efficacité des solutions mises en œuvre et permettent un retour à une situation conforme de la qualité de l’eau potable", peut-on lire.

L'arrêté préfectoral abrogé

Il n'est ainsi plus nécessaire de laisser l'eau couler, avant de la consommer. De ce fait, l’arrêté préfectoral du 22 juillet 2021 et du 12 août 2021 réglementant la consommation de l’eau délivrée sur ces communes est donc abrogé. Les habitants peuvent donc la consommer sans problème, après de longues semaines avoir dû être précautionneux.  

 

Les prélèvements effectués par l’Agence Régionale de Santé (ARS) et Veolia, délégataire avaient démontré, à la mi-août, une présence de plomb et de nickel supérieures aux valeurs réglementaires, à la sortie des robinets lors du premier jet, mais rien au second, ce qui avait conduit les autorités à recommander de laisser couler l'eau deux minutes avant de la boire ou de se laver les mains.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.