“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

5 raisons de se rendre au salon des véhicules écolos

Mis à jour le 04/05/2019 à 10:32 Publié le 04/05/2019 à 10:32

5 raisons de se rendre au salon des véhicules écolos

Le Grimaldi Forum de Monaco accueille, du 8 au 10 mai, le salon Ever qui fait la part belle aux véhicules écologiques et aux énergies renouvelables. Exposition, tests, conférences et tables rondes au programme

Ever Monaco n’en finit plus de grandir. Délocalisé dans l’espace Diaghilev du Grimaldi Forum - demande grandissante des exposants oblige - le salon dédié aux véhicules écologiques et aux énergies renouvelables s’inscrit dans une « semaine de l’électrique » puisqu’il précédera le ePrix de Monaco prévu le 11 mai. Autre preuve d’un ancrage solide, le nautisme signe son entrée fracassante au salon. Voici cinq bonnes raisons de se rendre au salon Ever, dont l’ambassadeur, cette année, est un certain Nico Rosberg.

Pour tester des

véhicules électriques sur terre et sur… mer

Oublier le bon vieux moteur thermique et franchir le pas écologique. Quoi de mieux que de tester pour se forger sa propre idée ? Comme de coutume, l’espace « Ride & Drive », devant le Grimaldi Forum, permet aux curieux, aux passionnés et même aux sceptiques de tester gratuitement les dernières voitures et deux-roues du marché, en vrai, dans les artères monégasques. Grande nouveauté de ce cru 2019 - grâce à un partenariat avec le Yacht-club de Monaco - le concept se délocalise aussi sur la Grande bleue avec la possibilité de conduire des bateaux électriques.

Pour découvrir

les dernières nouveautés

du marché

L’espace d’exposition migre de la verrière à l’espace Diaghilev. Changement de forme, pas de fond. On y retrouvera les véhicules propres d’aujourd’hui et de demain, sur terre et sur mer. Au gré des stands, on retrouvera des constructeurs et leurs derniers modèles, des sociétés dévoilant leurs dernières trouvailles et solutions technologiques, des grandes écoles, des associations et d’autres partenaires historiques du salon Ever. Il y aura même Antarctica, le fameux véhicule d’expédition polaire de Venturi, zéro émission, capable d’évoluer en milieu hostile.

Pour les échanges de haut niveau

Outre le volet exposition, le salon Ever met aussi l’accent sur les échanges de haut niveau avec des conférences scientifiques, regroupant des chercheurs, des universitaires et des industriels. Un moment où ces derniers peuvent faire part de leurs récentes découvertes et innovations en la matière.

Des tables rondes, ouvertes à tous, réuniront des personnalités issues du monde des énergies renouvelables et de la mobilité électrique. Des sujets comme le nautisme responsable ou le projet de loi d’orientation des mobilités seront abordés.

Parce que

Nico Rosberg est là

Un ambassadeur de choix. Un ponte de la Formule 1, aujourd’hui à la retraite. Le salon s’est « offert » un représentant de renom pour l’édition à venir : Nico Rosberg, champion du monde de F1 en 2016 sous la bannière de Mercedes.

Certes, la F1 n’a strictement rien d’écologique avec ses moteurs thermiques… Mais l’ancien pilote, reconverti depuis en homme d’affaires et membre actif du championnat de Formula E, semble plus que jamais engagé en faveur de l’éclosion de nouvelles technologies et des questions environnementales. Qui sait, peut-être que ce salon sera l’occasion de glaner un autographe de ce grand champion.

Pour voir arriver les participants du Riviera Electric Challenge

Le Riviera Electric Challenge, amorcé il y a cinq ans, est un rallye écologique qui part de Cagnes-sur-Mer pour faire un crochet par l’Italie et s’achever à Monaco. Il n’est pas question de vitesse mais bien de régularité. Deux jours, 145 km et des questions liées à la mise en œuvre de la transition énergétique posées à chaque participant. L’objectif ? Utiliser le moins d’énergie possible. « Ce rallye rassemble tous les constructeurs, les énergéticiens, les collectivités, les associations », détaille Alain Gaggero, adjoint au maire de Cagnes-sur-Mer, délégué à la transition énergétique et au développement durable.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct