“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

2018, une année tournée

Mis à jour le 31/12/2018 à 05:00 Publié le 31/12/2018 à 05:00
En mars dernier, les enfants de Monaco se sont joints à l'initiation « 1 000 milliards d'arbres », pour tenter d'enrayer le réchauffement climatique en reboisant.

En mars dernier, les enfants de Monaco se sont joints à l'initiation « 1 000 milliards d'arbres », pour tenter d'enrayer le réchauffement climatique en reboisant. Cyril Dodergny

2018, une année tournée

La sauvegarde de l'environnement est une cause chère à Monaco et à son souverain. Cette année, les événements se sont intensifiés : plus que jamais, la Principauté est au cœur des initiatives

Impossible d'ouvrir un journal sans tomber sur des articles à visée environnementale. Le sujet est sur toutes les lèvres. Il faut changer de mode de vie, sinon ce sera la fin du monde. Ou de l'espèce humaine, c'est selon.

La planète se charge de nous le confirmer : tempêtes, canicules, disparitions d'espèces...

C'est un peu comme si deux mondes s'affrontaient. Le mépris et la conscience de l'environnement qui cohabitent.

La conscience, elle, est devenue évidente pour les plus jeunes générations. Ces enfants à qui l'on parle des animaux qui disparaissent et qu'ils ne verront sans doute jamais en vrai. Ces enfants qui voient bien que le futur c'est demain, et que si l'on ne fait rien, il n'y aura pas d'après-demain.

Alors les événements se multiplient. À destination des enfants, mais aussi souvent des décideurs. Parce que la transition écologique, c'est aussi une source de croissance.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct