Rubriques




Se connecter à

14 millions de dollars récoltés pour les océans lors du Gala de Monte-Carlo

Le premier Gala de Monte-Carlo pour l'Océan a été marqué par des discours militants, des shows sur scène, l'apparition de Madonna et l'incroyable pactole d'une vente aux enchères d'exception.

T.M. Publié le 29/09/2017 à 23:12, mis à jour le 30/09/2017 à 09:00
1er Gala pour l'océan de Monte-Carlo, terrasse de l'opéra de Monte-Carlo organisé par la fondation Leonardo Di Caprio et la fondation Albert-II -Adrien Brody, Olga Kurylenko, Lior Suchard, Prince ALbert-II, Princesse Charlène, Nelly Furtado, Robin Thicke Jean-François Ottonello

Le "Loup de Wall Street" n'a pas voulu sortir du bois jeudi soir. S'exposer aux journalistes ou aux quelques fans plantés aux abords du Casino et de l'Opéra de Monte-Carlo. "Il n'est pas venu se montrer, seule la cause est importante", avançait justement jeudi une fan sur la page Facebook de Monaco-Matin.

Et il faut bien dire que ce sacré DiCaprio lui a donné raison en réussissant le tour de force de lever, en toute modestie, 14 millions de dollars (!) à destination de la préservation des océans pour son tout premier gala en Principauté.

Organisé par Milutin Gatsby, Global Fundraising Chair de la Fondation Leonardo DiCaprio, et présidé par le prince Albert II, le premier Gala de Monte-Carlo pour l'océan s'est ouvert sur un discours du souverain, qui a souligné à quel point il est important de préserver nos océans et de protéger les habitats naturels marins.

"Les progrès, ce sont surtout ceux des opinions publiques, qui de plus en plus mesurent l'importance des océans, réclament des actes, et se mobilisent pour eux, comme nous le faisons ensemble aujourd'hui."

 

Et soudain... La Madone

Un discours de sensibilisation repris avec ferveur par Leonardo DiCaprio, militant de la première heure de la cause écologiste. Puis par quelques orateurs réputés comme le président de la Fondation Leonardo DiCaprio, Terry Tamminen, ou l'explorateur de National Geographic, Enric Sala.

Des messages de sensibilisation, d'action et de prévention, appuyés par une surprise en milieu de soirée avec l'apparition sur l'écran géant de Madonna.

La Madone félicitant chaleureusement Leonardo DiCaprio pour son œuvre et le prince Albert II pour son engagement et l'accueil de l'événement. Souverain qui a d'ailleurs remis le "Prix de la Fondation Prince Albert II de Monaco", "pour son formidable travail en faveur de la protection et de la préservation de notre planète", à l'auteur du documentaire Avant le déluge, salué par la critique et abordant de manière pédagogique et incarné la thématique du changement climatique.

Une menace pesant sur la planète bleue dont le mentaliste-star, Lior Suchard, aura peut-être perçu l'importance dans le cortex des invités… À défaut, il les aura bien divertis toute la soirée avec ses tours inédits de télépathie. Des numéros bluffants épiçant la prestation scénique de la Canadienne Nelly Furtado.

Picasso, Koons, Bacon… et Neymar

La température est ensuite montée sous le marteau d'un commissaire-priseur fantasque et rodé à l'exercice délicat de la vente caritative, Simon de Pury.

 

Un ambianceur qui a fait grimper les enchères à des sommets, bien servi par un catalogue de lots ébouriffants. Une sélection d'œuvres réalisées par les plus grands artistes au monde a ainsi défilé.

Des tableaux et sculptures de Francis Bacon, des frères Haas, de Pablo Picasso ou de Jeff Koons... ainsi que des expériences uniques telles que la participation à un segment de la mission des Explorations de Monaco aux Galapagos ou encore la possibilité d'effectuer un séjour sur une île des Bahamas , Over Yonder Cay, autonome en matière de production des énergies.

Sans oublier la possibilité de disputer un match de foot avec Neymar Jr. ou de passer une journée dans les coulisses d'un tournage de Leonardo DiCaprio. Le marteau reposé, Robin Thicke a pris le micro et envoyé son entraînant Blurred Lines pour prolonger la fête jusqu'à 2 heures du matin. 

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.