Rubriques




Se connecter à

Ils ont choisi un métier qui embauche. Nada, 45 ans, aide à domicile: "Réussir à faire vite et bien"

Épisode 9 de notre série "Ces filières qui embauchent." Les métiers du service à la personne sont en plein boom. On le voit en constatant le nombre d’entreprises qui ouvrent sans cesse, mais aussi au travers de la multitude d’offres disponibles sur Pôle emploi: plus de 53.000 en France! À Toulon, Nada fait découvrir son métier.

Virginie Rabisse Publié le 07/07/2022 à 19:25, mis à jour le 01/08/2022 à 20:44
Nada travaille pour l’Acep, une association toulonnaise d’insertion et de retour à l’emploi. (Photo V. R.)

À 45 ans, Nada est une professionnelle expérimentée du service à la personne. Après de nombreuses années passées à travailler à la mission, elle est en contrat depuis un an avec l’Acep, une association toulonnaise de l’économie sociale et solidaire qui propose à ses clients des prestations et des services. Nada réalise ainsi des chantiers d’entretiens de domicile et travaille aussi à la "repasserie”, un service proposé depuis quelques années par l’Acep.

Quel est votre parcours?

"Lorsque j’étais plus jeune, j’ai d’abord fait un CAP cuisine. Mais j’ai ensuite surtout travaillé pour des missions comme femme de chambre, de ménage… Plus récemment, j’ai fait une formation autour de “comment trouver du travail”, avec une remise à niveau, en français notamment, parce que je cherchais un emploi plus permanent. C’est à ce moment-là qu’on m’a conseillé de donner mon CV à l’Acep, qui m’a tout de suite contactée et donné rendez-vous. Depuis un an, je suis sous contrat avec eux. Je fais des ménages chez des particuliers, notamment des personnes âgées, mais aussi dans des écoles, dans des résidences de vacances, ou encore à la “repasserie”."

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

"J’aime vraiment bien faire ces tâches-là! Chez moi, je le fais tout le temps: je suis comme ça. 

C’est ce que je sais faire et j’ai de l’expérience. 

 

 

 

Et puis j’aime bien l’idée d’aider les gens dans leur quotidien, surtout les personnes âgées."

Quelles sont les qualités requises pour y arriver?

"Il faut à la fois être dynamique et organisé. Quand on rentre chez quelqu’un, on a un temps donné pour faire les tâches et parfois il y a beaucoup à faire. L’idée, c’est de réussir à faire vite et bien. Pour ça, il faut un peu de logique dans l’ordre dans lequel on effectue les tâches. "

Les difficultés rencontrées

"Pour moi, la principale difficulté, c’est quand je dois travailler en équipe, par exemple dans des hôtels ou des centres de vacances. Pas que je n’aime pas ça, mais ce n’est pas toujours facile de s’organiser car tout le monde ne travaille pas au même rythme. C’est vrai que moi, je suis assez “speed”!"

Nada aime son travail et elle met tout en œuvre pour effectuer ses tâches avec efficacité, parce que ce qui lui plait dans son métier, c’est d’être active. (Photo V. R.).

Les bonnes surprises

"La plupart du temps, les gens chez qui on travaille sont très aimables et c’est agréable. Mais ce que j’apprécie réellement, c’est la confiance. Quand les personnes nous laissent les clés de chez elles, c’est vraiment une responsabilité, mais ça montre bien leur confiance. C’est gratifiant!"

Dans 10 ans, vous vous voyez où?

"Je voudrais monter en grade, bien sûr. Pour ça, je vois deux voies. Soit en devenant titulaire pour une municipalité dans une école, un milieu où j’aime travailler. Soit en créant ma propre entreprise de services à domicile.

 

 

Ça me plairait de gérer une équipe.

Mais je travaillerais quand même avec eux. Parce que pour moi, rester assise derrière un bureau, ce n’est vraiment pas possible!"

Vous souhaitez devenir aide à domicile?

Dans le service à la personne, aucun diplôme n’est obligatoire et les entreprises qui recrutent permettent souvent d'acquérir les compétences nécessaires.

Cependant, de nombreuses formations sont disponibles selon les métiers qui se déclinent sous cette appellation. Elles se répartissent en formation initiale, continue ou encore par la validation des acquis de l’expérience. Elles sont dispensées soit par des entreprises privées, soit par des organismes publics, comme les Afpa. Pôle emploi propose par exemple une centaine de formations gratuites dans ce champ d’activité.

Si les diplômes ne sont pas obligatoires, ils sont toutefois fortement recommandés lorsque lesdits services s’adressent à des personnes malades, âgées ou à mobilité réduite.

Il peut s’agir d’un CAP, comme "assistant technique en milieu familial et collectif" ou "accompagnement éducatif petite enfance".

Des formations permettant d’obtenir diplôme d’état ou titre professionnel sont aussi disponibles.

Jardinier, coiffeuse ou encore mécanicien, retrouvez aussi les portraits d’Amélie et Noémie, de Louis, de Lucie et Alexandra, de Sirine, de Luka, de Maxime, de Paul et de Thibault qui, eux aussi, ont choisi des métiers qui embauchent.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.