Rubriques




Se connecter à

Ils ont choisi un métier qui embauche. Jean-Louis, 40 ans, pisciniste: “Malgré la chaleur, j’aime travailler en extérieur, en plein air et en équipe”

Épisode 11 de notre série "Ces filières qui embauchent". Coup de projecteur sur les piscinistes. Plusieurs centaines d’offres d’emploi se baladent sur la toile, et on ne parle pas de celles qui circulent via le bouche-à-oreille. Débordé - c’est de saison! - mais enthousiaste à l’idée de nous parler de son job, nous avons rencontré Jean-Louis L. Qu’est-ce qui pourrait convaincre les jeunes - et les moins jeunes - de se jeter à l’eau? Il nous dit tout.

Gaëlle Belda Publié le 23/07/2022 à 19:00, mis à jour le 09/08/2022 à 15:49
Photo DR

Jean-Louis L., 40 ans
Patron d’une entreprise tous corps d’état et pisciniste pour une société spécialisée

Quel est votre parcours?

J’ai une longue carrière de cariste dans une entreprise. Puis, il y a quelques années, j’ai décidé de me former pour monter mon entreprise de travaux, tous corps d’état. J’ai commencé à avoir des chantiers et puis j’ai rencontré le patron d’une société experte en piscine qui m’a proposé de travailler ponctuellement avec eux. En fonction du besoin, de l’activité. J’ai accepté. Aujourd’hui, je ne suis pas à mi-temps là-dessus mais j’ai des chantiers très réguliers.

Pourquoi avoir choisi ce métier?

Un peu par hasard, du coup. Mais le CAP que j’ai obtenu au moment de ma reconversion professionnelle me permettait d’avoir la maîtrise de plusieurs postes utiles au métier de pisciniste. Maçonnerie, carrelage, plomberie, électricité… on y est. Du coup, c’est quelque chose qui s’est enclenché assez naturellement et pour lequel j'ai fait de l’espace parce que je trouvais que c’était assez plaisant. Et intéressant.

Quelles sont les qualités requises pour y arriver?

J’ai envie de dire qu’il faut être autonome mais, plus que de l’autonomie, je crois qu’il faut avoir du bon sens.On doit aussi avoir un bon esprit d’équipe, ce n’est pas un métier solitaire!  Et puis il faut supporter la chaleur! On n’a pas énormément de manutention mais il y a quand même des sacs de sable ou de sel de 25 kilos à porter donc, un minimum de forme physique est souhaitable aussi.

Les difficultés rencontrées

La chaleur! C’est vraiment quelque chose qu’il faut prendre en compte! Ensuite, c’est vrai que les mises en service diffèrent d’un appareil à l’autre, alors il faut apprendre pas mal. La lecture des plans techniques hydrauliques, ça n’a pas non plus été quelque chose de facile pour moi. Mais ça s’apprend aussi.

 

Les bonnes surprises

Je m’attendais à ce que ce soit très physique mais, finalement, pas plus que ça. Malgré la chaleur, j’ai aimé travailler en extérieur, en plein air. Et puis j’aime le travail en équipe. Quand j’ai des chantiers avec mon entreprise tous corps d’état, je suis très seul. C’est moins marrant!

Dans 10 ans, vous vous voyez où?

Je me vois continuer avec ma boîte et aussi comme pisciniste. C’est quelque chose que je propose de plus en plus. Avec ma formation et mon expérience, plus cette nouvelle corde à mon arc, je peux dépanner les propriétaires de piscines. Et dans le cadre des chantiers de rénovation  que j’entreprends, je peux proposer d’intervenir sur la piscine aussi, en collaboration avec le pisciniste. Dans les dix ans, je me verrais bien développer cette partie là.

Vous souhaitez devenir pisciniste?

Le brevet professionnel technicien des métiers de la piscine est le diplôme de référence pour le métier de pisciniste. Il propose une approche pluridisciplinaire. Mais d'autres diplômes et formations peuvent constituer une base intéressante pour démarrer dans le secteur. 

Niveau CAP  

CAP monteur en installations sanitaires 

CAP monteur en installations thermiques

Niveau bac 

BP métiers de la piscine est le seul diplôme spécifique (diplôme le plus adapté)

BP monteur en installations du génie climatique et sanitaire

BTS enveloppe des bâtiments : conception et réalisation


Les établissements qui proposent cette formation : Lycée professionnel Léon Chiris, à Grasse.Contact, CFA de l’académie de Nice, au 04.89.08.51.51.

Jardinier, coiffeuse ou encore mécanicien, retrouvez aussi les portraits d’Amélie et Noémie, de Louis, de Lucie et Alexandra, de Sirine, de Luka, de Maxime, de Paul, de Thibault, de Nada et de Alexandru qui, eux aussi, ont choisi des métiers qui embauchent.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.