Une réserve civile au service des établissements scolaires

Dans la perspective de faire évoluer et d'optimiser la répartition des moyens humains de la direction de la sûreté publique, le Gouvernement princier a décidé de créer une réserve civile monégasque, composée de jeunes retraités de la police qui viendront, sur une amplitude horaire sensiblement étendue, suppléer les agents de polices près des établissements scolaires.

Article réservé aux abonnés
Publié le 16/05/2017 à 05:05, mis à jour le 16/05/2017 à 05:05
Depuis le mardi 2 mai, trois réservistes interviennent auprès du collège Charles III, du lycée François d'Assise-Nicolas Barré ainsi que du lycée technique et hôtelier de Monaco.
Depuis le mardi 2 mai, trois réservistes interviennent auprès du collège Charles III, du lycée François d'Assise-Nicolas Barré ainsi que du lycée technique et hôtelier de Monaco. réserve civile - direction de la communication / Manu Vitali

Dans la perspective de faire évoluer et d'optimiser la répartition des moyens humains de la direction de la sûreté publique, le Gouvernement princier a décidé de créer une réserve civile monégasque, composée de jeunes retraités de la police qui viendront, sur une amplitude horaire sensiblement étendue, suppléer les agents de polices près des établissements scolaires.

Ainsi depuis le mardi 2 mai, trois réservistes interviennent auprès du collège Charles III, du lycée François d'Assise-Nicolas Barré ainsi que du lycée technique et hôtelier de Monaco avec, pour mission principale, d'assurer une sécurisation toujours indispensable des abords et des accès de ces établissements.

Le réserviste, de par sa présence permanente, est en outre le contact privilégié de la direction de la sûreté publique auprès des chefs d'établissement pour la sécurité à l'intérieur des écoles et ce, à tout moment de la journée, afin de contribuer à la prévention de toutes formes de violences.

Son travail s'effectue bien évidemment en étroite collaboration avec l'équipe de direction et les référents éducatifs des établissements scolaires concernés, qui restent seuls habilités à gérer le fonctionnement des établissements ainsi que les élèves dont ils ont la charge. À terme, l'ensemble des établissements scolaires de la Principauté bénéficiera de ce dispositif.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.