“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Une école belle comme un sou neuf pour la rentrée

Mis à jour le 01/09/2017 à 11:29 Publié le 01/09/2017 à 11:27
Une nouvelle façade, belle comme un dessin d’enfant, et qui satisfait pleinement Pierre Lombard, le directeur, et Cédric Monteiro, le responsable des bâtiments communaux.

Une nouvelle façade, belle comme un dessin d’enfant, et qui satisfait pleinement Pierre Lombard, le directeur, et Cédric Monteiro, le responsable des bâtiments communaux. Photo Michael Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Une école belle comme un sou neuf pour la rentrée

À Cap-d’Ail, la municipalité a offert un lifting à l’école André Malraux et à la crèche municipale. Lundi matin, les écoliers auront l’impression de rentrer dans des établissements tout neufs

Fermez les yeux et cherchez bien dans vos souvenirs… On a 8 ans, du mercurochrome plein les genoux, un nouveau cartable, des nouvelles baskets et des nouveaux stylos… Ça sent sérieusement la rentrée.

Et comme chaque année, on se demande ce qui a bien pu changer à l’école. Ce bâtiment qui date de bien avant notre naissance (autant dire qu’il semble plus près des dinosaures que du handspinner de cet été, déjà démodé). Et on rêve de nouveauté.

À Cap-d’Ail, ce rêve des enfants va devenir réalité. Finis les mentons qui tremblent et les inondations des yeux au petit matin en septembre. C’est une école (presque) toute neuve que les petits galopins vont retrouver.

Gros budget

"Le bâtiment va fêter ses trente-cinq ans. Il commençait à être fatigué et il fallait reprendre les menuiseries pour les isolations phoniques et thermiques. Particulièrement parce qu’il fait de plus en plus chaud. La façade était en piteux état, nous avons donc aussi procédé au ravalement", détaille Xavier Beck, le maire.

Quatre classes maternelles et la crèche ont été climatisées. Une salle de classe a également été créée et une autre agrandie. Et pour les petits Cap-d’Aillois, la commune s’est donné les moyens: 396169 euros, soit 11 % du budget. Et sans emprunter, s’il vous plaît.

Si le montant est élevé, ce n’est pas par hasard: "Nous avons choisi des menuiseries avec des profilés aluminium et du verre antélio. C’est un verre qui a une très bonne isolation thermique, anti-UV, un effet miroir intégré, anti-effraction et sur une belle épaisseur. On met le paquet pour que ces installations soient les plus durables possibles", explique Cedric Monteiro, le responsable des bâtiments communaux.

Le chef d’établissement, Pierre Lombard, est soulagé par ces travaux: "La sécurité des enfants est améliorée de façon exponentielle. D’abord avec ces nouvelles menuiseries, et aussi avec l’aménagement d’une salle de confinement avec toilettes et eau courante. Par ailleurs, l’installation de la climatisation devenait indispensable parce que cette année, on a terminé le 8 juillet, et la chaleur est vraiment pesante pour les enfants."

Sécurité adaptée

Les petites têtes blondes ont donc tout ce qu’il faut pour ramener des bonnes notes à la maison.

Xavier Beck est très satisfait de son plan pluriannuel de rénovation qui s’achèvera dans deux ans: "L’an prochain, on va refaire la cuisine, qui est un élément très important parce que les deux tiers des enfants y mangent. Et certains élus y mangent aussi. La bibliothèque et la cinquième classe maternelle seront également refaites. Les classes élémentaires, au dernier niveau, seront refaites l’année suivante."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.