“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une dictée à 3 800 € pour offrir des cours de théâtre aux jeunes

Mis à jour le 07/02/2019 à 10:17 Publié le 07/02/2019 à 10:16
Les participants réunis au cours de la cérémonie organisée dans les locaux de la Direction de l’Éducation nationale.

Les participants réunis au cours de la cérémonie organisée dans les locaux de la Direction de l’Éducation nationale. Michael Alesi / Dir. Com.

Une dictée à 3 800 € pour offrir des cours de théâtre aux jeunes

Trois mille huit cents euros€ !

Trois mille huit cents euros€ ! C’est la somme recueillie par la « Dictée de Monaco » afin d’offrir aux jeunes scolarisés de Principauté des cours de théâtre.

Cette opération, mise en forme par Christian Palmaro et Alain Brulot, organisée par le Rotary club à travers sa bourse « André Morra », avec le soutien de la Direction de l’Éducation nationale, avait réuni en décembre dernier une centaine de personnes au lycée hôtelier.

Des prix prestigieux

Au cours de la réception de remise du chèque dans les locaux de l’Annonciade, plusieurs prix prestigieux ont été offerts aux plus méritants.

Il s’agit, dans la catégorie « individuel », d’Isabelle Bonnal (Prix du Palais), Catherine Kuntz, Armelle Boro. Pour la catégorie « jeune », il faut citer Elia Eastwood (Prix du Ministre d’État), Chloé Malheurty, Maëlle Lafarge. Enfin, dans la catégorie par équipe, on note Noémie Fraschilla, Maelle Lafarge, Catherine Kuntz (Prix de l’archevêque) ; Ambre Rufin, Audrey Le Joliff-Bovini, Florence Seggioro ; Yvette, Claudie et Claude Cellario.

Cette variante monégasque de la dictée dite « de Mérimée » sera renouvelée en fin d’année, ont assuré les organisateurs. Il sera toujours question des traditionnels pièges d’accords, de participes passés et gallicismes en fusion avec la toute-puissante syntaxe.

« Peut-être sous un format légèrement plus court. Mais avec une mise en scène dont il est encore trop tôt pour en dévoiler les contours. »

Au final, le chèque a été remis à la directrice de l’Éducation nationale, Isabelle Bonnal, grâce aux bénéfices de la dictée de Monaco recueillis par le biais des droits d’inscriptions et de la manne du Rotary.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct