Rubriques




Se connecter à

Une classe ULIS ouvre au collège de la Villa Blanche à Menton

Depuis la rentrée scolaire, cette unité d’enseignement accueille 10 élèves, âgés de 11 à 15 ans, en situation de handicap. Il s’agit de la deuxième au niveau collège dans le bassin mentonnais.

Margaux Boscagli Publié le 27/09/2021 à 16:40, mis à jour le 02/10/2021 à 12:39
Cette ouverture s’inscrit dans unepour la Villa Blanche, qui dispose déjà d’une classe ULIS en niveau élémentaire. (Photo illustration Jean-François Ottonello)

C’était la nouvelle de la rentrée. Depuis le début du mois, le collège de la Villa Blanche dispose d’une classe ULIS (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire). Dix enfants en situation de handicap, âgés de 11 à 15 ans, y sont scolarisés. Par ce dispositif, ils bénéficient à la fois de temps d’inclusion dans les classes ordinaires et de temps d’accueil réguliers, en individuel ou regroupés, plusieurs heures par semaine. "Lors de ces moments-là, on travaille sur les difficultés propres à chaque élève, sur une matière par exemple", explique Romy Fuster, coordinatrice de la classe ULIS, accompagnée par Clément, auxiliaire de vie scolaire collectif.

Participer à "l’effort local d’inclusion"

Cette ouverture s’inscrit dans une "logique de continuité" pour l’établissement privé qui dispose déjà, depuis quatre ans, d’une classe ULIS en niveau élémentaire. "Les enfants qui arrivent en CM2 peuvent ainsi poursuivre leur scolarité chez nous", se réjouit Jean-Jacques Rebaudo, proviseur de la Villa Blanche. Précisant que ces initiatives d’inclusion sont "une volonté des tutelles" - l’institut d’enseignement catholique est sous la tutelle de la congrégation Saint-Thomas-de-Villeneuve - et correspondent à l’esprit de l’école, "qui prône l’accueil de tous". Comme pour les classes ULIS d’établissements publics, c’est la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) qui chapeaute le projet. "Nous voulions aussi montrer que ce n’est pas parce que nous sommes une institution privée qu’on est dans notre bulle, coupés. On participe à l’effort local d’inclusion scolaire", souligne Jean-Jacques Rebaudo.

 

À Menton, cinq établissements proposent désormais des classes ULIS: les écoles élémentaires Anne-Franck et Saint-Exupéry, le collège Guillaume-Vento, la Villa Blanche, et le lycée professionnel Paul-Valéry.

Plus de classe ULIS à l’institution Saint-Joseph

Le collège de l’institution Saint-Joseph, à Roquebrune-Cap-Martin, n’accueille, lui, plus de classe ULIS cette année. « Une décision du rectorat », indique-t-on du côté de l’établissement, où l’on préfère parler d’un « transfert ». « Cette classe ne disparaît pas du bassin mentonnais puisqu’elle a été ouverte à la Villa Blanche, qui disposait déjà d’une unité d’enseignement similaire en élémentaire. C’est donc une continuité pour les enfants scolarisés dans le dispositif. Il n’y avait probablement pas assez d’effectifs ou d’enseignants spécialisés pour maintenir les deux ouvertes », commente l’institution privée. Les cinq élèves scolarisés au titre des ULIS à Saint-Joseph ont ainsi changé de collège pour cette rentrée. « Cela aurait dommage qu’un dispositif ULIS disparaisse du secteur car les places y sont limitées, et tout le monde ne peut pas aller au collège Guillaume-Vento, ils sont déjà saturés », estime de son côté le proviseur de la Villa Blanche. Contacté, le rectorat de l’académie de Nice n’a pas répondu à nos sollicitations.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.