Rubriques




Se connecter à

Une candidate monégasque à Koh Lanta

Marta, 21 ans, étudiante en communication et marketing, participera à la prochaine saison du jeu d'aventure de TF1, diffusé en prime time à partir du vendredi 1er septembre

M.C. Publié le 24/08/2017 à 05:26, mis à jour le 01/09/2017 à 18:24
Marta, 21 ans, est étudiante en Communication et Marketing à Monaco. (Capture d'écran TF1)

La nouvelle saison de Koh Lanta débute le 1er septembre prochain avec 20 nouveaux aventuriers. Parmi eux, Marta. 

« J'aime la compétition »

Sur son compte Instagram, la jeune femme, qui a concouru à l'élection de Miss Italie 2015, partage de nombreuses photos de son quotidien dans la Principauté. L'occasion de la découvrir notamment aux côtés de son petit ami Riccardo Beretta, un ancien footballeur qui jouait avec les moins de 17 ans pour l'AS Monaco.

 

Dans un portrait vidéo mis en ligne sur TF1, l'étudiante dévoile quelques aspects de son caractère. Et elle s'annonce déjà comme une candidate redoutable ! Si elle admet volontiers aimer « les belles choses et la mode », elle prévient : « Quand j'étais jeune, j'étais une athlète de haut niveau. J'ai été championne de France du 4 X 1 000 mètres. J'adore la compétition. »

Si elle gagne l'aventure et les 100 000 euros ? « Je pense que je vais les dépenser tout simplement dans des sacs », lance-t-elle, avant d'éclater de rire. « Non je rigole. Ce n'est pas vrai », rassure-t-elle. « Je n'aime pas du tout perdre et je m'énerve très vite. Il y a une place, un seul vainqueur et les autres sont à la poubelle. »

Voilà ses concurrents prévenus !

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.