“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Une agora des métiers pour susciter des vocations

Mis à jour le 31/01/2018 à 05:14 Publié le 31/01/2018 à 05:14
L'agora a réuni hier un millier d'élèves à l'auditorium Rainier-III.

L'agora a réuni hier un millier d'élèves à l'auditorium Rainier-III. Manuel Vitali/Dir.Com.

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Une agora des métiers pour susciter des vocations

Ils étaient 447 des classes de 3e ; 472 des classes de Première et quelques élèves volontaires de Terminale… Soit presque un millier de jeunes qui ont pris part, hier, à l'agora des métiers, organisée par la direction de l'Éducation nationale.

Ils étaient 447 des classes de 3e ; 472 des classes de Première et quelques élèves volontaires de Terminale… Soit presque un millier de jeunes qui ont pris part, hier, à l'agora des métiers, organisée par la direction de l'Éducation nationale.

Objectif : trouver des réponses à la question : « Tu veux faire quoi quand tu seras grand ? »

D'ordinaire le rendez-vous annuel est destiné aux collégiens. Il s'est étendu cette année aux lycéens. Qui ont pu échanger avec des professionnels réunis sur des stands.

On y croise pèle mêle des représentants de la SMEG, des grands hôtels de la Principauté, des métiers du sport, du yachting, de la banque, de la culture, de la communication. Et même les métiers de la foi.

« S'adapter aux besoins du pays »

« Ce que nous voulons, c'est que nos jeunes s'orientent vers un travail adapté aux besoins de la Principauté. Nous les guidons vers les métiers porteurs dans le pays, en tenant compte de leurs goûts et de leurs aptitudes », souligne Isabelle Bonnal, directeur de l'Éducation national, qui, avec ses équipes, a choisi de doper depuis plusieurs années cette manifestation. « Nous faisons un gros travail sur l'orientation et vers la promotion de l'enseignement professionnel, à la fois auprès des élèves et des parents pour valoriser ces filières » continue Isabelle Bonnal.

« Et chaque année, nous mettons en lumière des secteurs différents, porteurs d'emplois », ajoute Béatrice Augier, chargée de mission, qui prépare cette agora. Cette année, ce sont les métiers du bâtiment qui sont à l'honneur. Et dans un pays constamment en chantier, le secteur est opportun !

Pour transformer l'essai, hier, la direction de l'Éducation nationale avait installé son stand d'atelier d'orientation pour accompagner les élèves dans leurs recherches. Alors que, l'après-midi, une série de conférences de découverte professionnelle - orchestrée par la commission d'insertion des diplômés - permettait aussi de s'ouvrir vers son avenir.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.