“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Un métier pour lequel il faut la fibre

Mis à jour le 06/02/2016 à 05:11 Publié le 06/02/2016 à 05:11
Les quatre fantastiques de l''IFSI.
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Un métier pour lequel il faut la fibre

Parmi la quarantaine d'élèves en seconde année de formation, un petit groupe s'est démarqué hier.

Parmi la quarantaine d'élèves en seconde année de formation, un petit groupe s'est démarqué hier. Membres actifs du bureau des étudiants de l'IFSI, ils essaient de créer du lien et d'animer la vie de l'établissement au dehors et au sein même de l'institut. Durant cette journée portes ouvertes ils ont offert les crêpes, les gâteaux et le café aux personnes venues se renseigner sur le cursus. L'occasion pour eux de partager leurs impressions et leur vision sur cette formation. « Je suis venu à Menton parce que l'institut est à taille humaine. Ici on est quarante par promos, on a des cours interactifs avec des intervenants proches que l'on peut interpeller si l'on n'a pas compris. Il y a une proximité appréciable. Ensuite le cadre est top ici, la mer, le climat… », commente Adrien. « On a choisi un métier qui implique vraiment dans le relationnel. Il faut avoir la fibre pour embrasser cette filière. On traite de l'humain avant tout avec des souffrances et ce n'est pas rien. Il faut être solide. Certains n'y arrivent pas et quittent la formation en cours de route. Parce que c'est lourd moralement », estime Jérémy. « Pour ma part j'ai découvert une passion, et je sais désormais que je vais me spécialiser en infirmière de bloc chirurgical. Ici on est super bien formés avec des stages efficaces de 5 à 10 semaines selon les années. », précise Alizée.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.