“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Tout s'est très bien passé" pour la rentrée à Cap-d'Ail

Mis à jour le 02/09/2016 à 05:09 Publié le 02/09/2016 à 05:09
Sous le regard attentif du maire Xavier Beck, le policier municipal sait à la fois assurer la sécurité et l'accueil attentif d'un petit qui fait sa première rentrée à l'école.

Sous le regard attentif du maire Xavier Beck, le policier municipal sait à la fois assurer la sécurité et l'accueil attentif d'un petit qui fait sa première rentrée à l'école. J.D.

"Tout s'est très bien passé" pour la rentrée à Cap-d'Ail

Barrière de sécurité, parents alignés en rang d'oignons pour le contrôle des sacs à main, policiers municipaux et ASVP (Agent de surveillance de la voie publique) au rendez-vous, le maire et le personnel d'encadrement de l'école à l'accueil...

Hier matin, à Cap-d'Ail, il s'agissait d'allier convivialité et sécurité pour la rentrée des 307 élèves cap-d'aillois. Un mariage difficile mais réussi, les parents étant visiblement bien préparés à une rentrée sous haute surveillance.

« Habituellement, les policiers sont présents pour des problèmes de stationnement, explique le maire Xavier Beck. Cette année, ce n'est pas pareil. »

Effectivement, l'accueil n'est pas tout à fait le même. Devant le groupe scolaire André-Malraux, deux policiers municipaux et un ASVP filtrent les allers et venues. En contrebas de l'établissement où se situe l'accès principal, deux autres policiers regardent les sacs, aux côtés du maire et du personnel d'encadrement de l'Éducation nationale.

« Chaque après-midi, quatre policiers assureront la surveillance, précise Xavier Beck. On assure une rentrée en toute sécurité ; et ce alors qu'aucun moyen supplémentaire n'a été donné aux communes. » Heureusement, à Cap-d'Ail, neuf gendarmes sont en caserne. « De ce point de vue-là, on ne se plaint pas trop », note le maire.

Les enfants et leurs parents, ont, quant à eux, fait une rentrée sans heurts. « Nous n'avons eu les larmes que de deux enfants », dit Xavier Beck en souriant. Et il est vrai qu'aucune angoisse particulière ne s'est lue sur les visages des parents, qui ouvraient spontanément leur sac. Et tout le monde d'affirmer : « La rentrée s'est très bien passée. »

Ce matin, les enfants des douze classes reprennent le chemin de l'école.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.