“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Timour, bachelier et futur étudiant à 14 ans !

Mis à jour le 08/07/2018 à 05:03 Publié le 08/07/2018 à 05:03
Timour heureux d'avoir décroché son bac S option maths, avec la mention bien.

Timour heureux d'avoir décroché son bac S option maths, avec la mention bien. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Timour, bachelier et futur étudiant à 14 ans !

Ce jeune Franco-Suisse, qui intégrera l'école polytechnique de Lausanne, a réussi le bac S option maths, avec la mention bien. Succès aussi pour Marie-Irène, 59 ans, doyenne de l'académie

À 14 ans et dix mois - son anniversaire est le 12 août - Timour Jestin est l'un des plus jeunes bacheliers de l'académie de Nice. Élève de l'institut Michelet à Nice, pépinière des enfants intellectuellement précoces dont il fait partie, ce jeune Franco-Suisse était, vendredi, à 10 heures, au lycée du Parc impérial pour connaître ses résultats. Dans ce bahut niçois, centre d'examen de la série S, l'ambiance était fébrile à l'heure du verdict. Marquée par une ruée des candidats vers les panneaux d'affichage et les premiers hurlements de joie, les « oui, je l'ai eu, mon pote !» et des quelques larmes de déception.

Dans toute cette effervescence, Timour garde sa décontraction, avant de lâcher d'un ton calme : «C'est bon, j'ai eu la mention bien. C'était mon objectif pour intégrer l'école polytechnique de Lausanne même si j'espérais la mention très bien » avoue-t-il. Pour l'avoir, il faut obtenir au minimum 16 sur 20 de moyenne au bac. Lui, l'a ratée d'un chouïa, à 0,45 point près !

Le nez dans son relevé de notes, Timour commente ses performances : «En maths et physique, les matières reines, j'ai eu 18 sur 20, exulte-t-il. 15 en SVT, 20 et 19 en anglais et allemand. Ça aide d'être bilingue », rigole-t-il.

Alors qu'est-ce qui n'a pas marché ? « La philo, 6 sur 20, même quand on est en série S option maths comme moi, ça ne passe pas pour la mention très bien. »

Cela ne l'empêchera pas de faire la fête avec Hanifa, qui a décroché la mention «très bien» à 14 ans également, et ses autres camarades de classe. « Tous ont eu le bac et c'est l'essentiel. »

Marie-Irène, le bac pro à 59 ans !

Autre succès, celui de Marie-Irène Oyac, doyenne de l'académie de Nice. 40 ans après avoir obtenu son bac général, cette ex-secrétaire vient de décrocher, à 59 ans, le bac pro « accueil relation clientèle usagers ». « Ouf ! Je suis libérée, s'exclame-t-elle en riant. J'ai tellement bossé pour l'avoir. À mon âge, se remettre dans les études, ce n'est pas facile. » Alors, oui, elle fêtera sa réussite « durant tout le week-end », s'accordera quelques jours de repos « bien mérités ». Pour ensuite enchaîner, avec son nouveau bac en poche, des entretiens d'embauche dans l'hôtellerie et le tourisme.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.