“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Sept étudiantes en chant (bien) formées à l'Opéra

Mis à jour le 23/06/2018 à 05:10 Publié le 23/06/2018 à 05:10
Les étudiantes de la promotion 2 017-2 018 de Fipac ont reçu leur diplôme.

Les étudiantes de la promotion 2 017-2 018 de Fipac ont reçu leur diplôme. S.C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Sept étudiantes en chant (bien) formées à l'Opéra

Un an après la création du projet Fipac à l'Opéra de Monte-Carlo, les élèves de la formation ont reçu leur diplôme. L'occasion de faire le bilan de cette première année

En octobre 2017, l'Opéra de Monte-Carlo accueillait sept étudiantes pour un cursus inédit : la Formation internationale professionnelle des artistes de chœur (Fipac).

Le 18 juin dernier, ces étudiantes se sont vues remettre leur diplôme avant de finir leur année en beauté lors de leur concert de gala le lendemain.

« Fipac est un vrai travail d'équipe »

Avant la remise tant attendue des diplômes, Eline De Kat, directrice artistique de la formation, a tenu à revenir sur cette première saison. « Fipac est un vrai travail d'équipe. Nous avons réalisé un tour de force pour y arriver », se félicite la directrice artistique, sans oublier tous les membres qui y ont contribué.

« Il y a eu une réelle implication de tous les acteurs de la formation. Les professeurs, les élèves mais également les institutions, le Rotary Club et l'Académie Rainier-III ».

Marie-Anne Losco, la coordinatrice pédagogique, tient, quant à elle, à souligner « l'engagement, la sérénité et l'harmonie qui ont régné tout au long de l'année ».

Prêtes pour le marché de l'emploi

Les sept femmes constituant la première promo de Fipac ont suivi plus de 350 heures de formation : cours de déchiffrage, de chant et de mise en scène, entre autres. Neuf mois après leur premier cours, certaines ont décroché des contrats professionnels. « Trois étudiantes vont chanter pour les chœurs des Chorégies d'Orange et pour les concerts des Nuits russes », tient à souligner Eline De Kat.

Du côté des artistes, les élèves sont tout autant ravies de leur année à l'OPMC. « Nous avons eu la chance de partager cette année avec des professionnels. Nous avons toutes les cartes en main pour pouvoir assurer », témoigne Ornella Corvi, une des sept diplômées.

La saison 2 018-2 019 est ouverte

Pour la deuxième saison de Fipac, des améliorations vont être apportées.

Tout d'abord, plusieurs séances avec un ostéopathe et un orthophoniste vont être ajoutées pour permettre aux futurs choristes de savoir prendre soin au mieux de leur instrument vocal. Ainsi que des cours de travail de phonétique internationale avec un chanteur venu de Paris.

Les dossiers de candidature sont à retourner avant le 30 juin prochain.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.