“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Le prince Albert-II a inauguré l’Université de Monaco, qui accueille 600 étudiants du monde entier

Mis à jour le 12/12/2019 à 08:30 Publié le 12/12/2019 à 10:00
Le prince Albert-II a coupé le ruban comme le veut la tradition

Le prince Albert-II a coupé le ruban comme le veut la tradition Photo Palais princier/Gaëtan Luci

PHOTOS. Le prince Albert-II a inauguré l’Université de Monaco, qui accueille 600 étudiants du monde entier

Le prince Albert II a inauguré, ce mercredi matin, les locaux de l’école d’enseignement supérieur, installée depuis la rentrée à la Condamine et qui accueille 600 étudiants du monde entier

Installée en juillet dans ses nouveaux locaux, en activité depuis la rentrée des étudiants en septembre, l’International University of Monaco (IUM) est enfin inaugurée.

Un geste symbolique accompli par le prince Albert II, ce mercredi matin, rompant le ruban rouge positionné devant les portes du bâtiment du quartier de la Condamine.

Les nouveaux locaux de l’université sont en effet situés rue Hubert-Clerissi, au sein de l’immeuble Stella, voisin de l’école maternelle où sont d’ailleurs scolarisés le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella.

L’IUM, elle, n’accueille pas des bambins mais 600 étudiants depuis septembre, pour des cycles d’études bac+ 3 ou bac+ 5 (bachelor et master) dans des domaines traitant de business, finance, communication, management et marketing du luxe.

Accompagné par le directeur général de l’IUM, Jean-Philippe Muller, le prince Albert II a visité les nouveaux locaux de l’université.
Accompagné par le directeur général de l’IUM, Jean-Philippe Muller, le prince Albert II a visité les nouveaux locaux de l’université. Photo Gaëtan Luci / Palais princier

"C’est une université à taille humaine et connectée", a rappelé Jean-Philippe Muller, directeur général de l’IUM, en faisant visiter au souverain tout l’établissement. Taille humaine, mais casting international avec plus de 80 nationalités qui se côtoient. Parmi les étudiants, une quinzaine de Monégasques et une trentaine de résidents.

Au stade Louis-II depuis 1986

L’Université de Monaco est née en 1986 et était logée ces trois dernières décennies dans les étages de bureaux du stade Louis-II. Les nouveaux locaux occupés depuis la rentrée de septembre totalisent 2.000 mètres carrés sur trois niveaux.

L’école a gagné en confort, en technologie et en espace en quittant Fontvieille pour la Condamine. Les quinze salles de cours sont toutes équipées et connectées. Les étudiants profitent également d’espaces communs agréables, où pour suivre le mouvement environnemental, la mesure a été prise de bannir tout emballage plastique.

Deux étudiants ont offert au souverain un tee-shirt (dans ce sac) au logo de l’université.
Deux étudiants ont offert au souverain un tee-shirt (dans ce sac) au logo de l’université. Photo Sébastien Botella

Qui dit nouveaux locaux dit nouveaux objectifs. LIUM s’en est fixé deux principaux à court terme. Le premier, obtenir une accréditation qui la placerait parmi les écoles de commerce de tout premier rang international.

Les audits pour valider cette accréditation sont annoncés pour la fin de l’année 2020. Autre défi, celui de la capacité. Avec des locaux qui ont gagné en espace, l’IUM peut voir plus grand en termes de population étudiante.

L’objectif a été fixé à 800 étudiants.

Pour les étudiants, quinze salles de cours sont entièrement équipées.
Pour les étudiants, quinze salles de cours sont entièrement équipées. Photo Sébastien Botella

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.