“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Namasté inaugure une école primaire au Népal

Mis à jour le 02/11/2018 à 05:07 Publié le 02/11/2018 à 05:07
Les bénévoles de Namasté ont offert des fournitures scolaires et cartables aux élèves de Dhuseni.

Namasté inaugure une école primaire au Népal

La présidente de Namasté Nancy Dotta est arrivée dans le canton de Rigaon, l'un des plus défavorisés du pays. à 2000 m d'altitude, elle a découvert l'établissement scolaire reconstruit après un séisme

Au nord-ouest du Népal, les habitants de la région de Rigaon sont restés très marqués par le tremblement de terre de 2015. Il a fallu reconstruire. Et aussi se reconstruire. Alors la présidente de l'association Namasté, Nancy Dotta, s'est adjoint le soutien financier de Monaco aide et présence (MAP) pour rebâtir l'école primaire. Un établissement scolaire qu'elle avait pourtant déjà inauguré en avril 2015… la veille d'un terrible tremblement de terre.

Nancy Dotta sait, aussi discrètement qu'efficacement, soutenir et guider les familles. Et elle demande la même implication des villageois. Alors, quand la présidente de Namasté est invitée à prendre la parole pour l'inauguration officielle de l'école primaire Gyanandir, elle se montre chaleureuse tout en sachant faire passer ses messages.

« Un peu déçus de la façon dont vous entretenez »

Devant l'ensemble du corps enseignant, des enfants et des parents, elle rappelle la venue du souverain Albert II et de la princesse Charlène en 2011. Et poursuit : « Vous aurez un métier si vous étudiez. Mais vous devez aussi agir pour respecter l'environnement. »

Et de glisser une petite phrase : « Nous sommes un peu déçus de la façon dont vous entretenez les abords de l'école. »

Plus tard, après les festivités et les discours, où il sera de nouveau question de la préservation du site, elle dirigera une réunion destinée à donner les consignes et faire les bons choix pour l'avenir de l'école et des élèves.

L'occasion de rappeler : « Pour nous, à Monaco, l'éducation est la chose la plus importante. »

Chaque année, la présidente de Namasté se rend sur place pour évaluer, sans complaisance, les actions menées.

Pas question d'utiliser les dons faits à Monaco pour s'offrir une bonne conscience et fermer les yeux sur l'utilisation des fonds. Ici, au bout du monde, à un jour et demi de la route la plus proche (lire page suivante), les enfants étudient et Nancy Dotta veille au sérieux du travail accompli.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.