Rubriques




Se connecter à

Les étudiants de l'IFSI font leur rentrée

Les étudiants de 1re année de l'Institut de formation en soins infirmiers ont fait leur rentrée hier, en présence de Didier Gamerdinger, conseiller-ministre des Affaires sociales et de la Santé, Patrick Bini, directeur du Centre hospitalier Princesse-Grace, et de Monique Le Du, directrice de l'IFSI.

Publié le 07/09/2017 à 05:21, mis à jour le 07/09/2017 à 05:21
Manuel Vitali / Dir Com

Les étudiants de 1re année de l'Institut de formation en soins infirmiers ont fait leur rentrée hier, en présence de Didier Gamerdinger, conseiller-ministre des Affaires sociales et de la Santé, Patrick Bini, directeur du Centre hospitalier Princesse-Grace, et de Monique Le Du, directrice de l'IFSI.

À l'issue du mot de bienvenue prononcé par cette dernière, le conseiller-ministre a chaleureusement félicité les étudiants de figurer parmi les lauréats de ce concours, qui a compté cette année 9 060 candidats en région Paca pour 2 963 admis, dont 30 à l'IFSI du CHPG.

 

Il est à noter la très belle performance de la première candidate de l'IFSI Monaco, classée 5e de la région Paca, ainsi que de deux autres classées aux 18e et 19e places. En outre, parmi les 30 admis figurent une étudiante de nationalité monégasque ainsi que deux autres résidentes en Principauté.

Didier Gamerdinger a rappelé la priorité donnée à cette formation IFSI par le gouvernement princier. Il a également souligné l'importance des compétences techniques mais surtout de l'attitude altruiste nécessaire au métier d'infirmier.

Il a conclu son discours en formant le vœu de voir les étudiants s'épanouir dans cette activité d'infirmier et de soignant qui œuvrent quotidiennement au service des autres : « Le niveau d'exigence requis à l'IFSI est un savoir-faire et un savoir-être », a-t-il souligné.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.