“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les auteurs jeunesse à la rencontre des élèves

Mis à jour le 21/05/2016 à 05:07 Publié le 21/05/2016 à 05:07
L'illustrateur Fréderic Stehr entouré des élèves de CE1 et CE2 de l'école des Copains.

L'illustrateur Fréderic Stehr entouré des élèves de CE1 et CE2 de l'école des Copains. G.B.-B.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les auteurs jeunesse à la rencontre des élèves

Lors d'ateliers dédiés à la littérature, les écoliers de Beausoleil ont accueilli des auteurs jeunesse

Pas banal comme journée pour les écoliers de Beausoleil ! Hier, dans le cadre du septième festival du livre jeunesse organisé par la mairie, en partenariat avec l'Éducation nationale, les 837 jeunes élèves, de la maternelle à la sixième, de la commune ont pu rencontrer des artisans de la lecture jeunesse. L'occasion de planter la graine de la lecture chez les enfants et pourquoi pas susciter des vocations.

Dans la classe de Céline Boiziau, institutrice et directrice de l'école élémentaire des Copains, les enfants sont ravis. Ils accueillent l'écrivaine Marie-Aude Murail, auteure de près de cent ouvrages, la plupart dédiés à la jeunesse. Décorée de nombreux prix littéraires, elle a été promue chevalier de la Légion d'honneur en 2004.

« Développer le goût de la lecture »

« Avec les années, ils attendent le festival comme une fête », confirme fièrement la maîtresse en gardant un œil attentif sur ses protégés. Elle reprend : « Les élèves travaillent sur les textes de l'auteure en amont et en aval. C'est très enrichissant pour eux comme rencontre. Ça permet de développer le goût, le plaisir de lire », affirme-t-elle.

L'auteure y trouve également son compte : « C'est très bon de faire lire les enfants car ça suscite chez eux des questions amusantes. Et quand je suis en face d'eux, ça me remet en place. Je m'enrichis d'eux. C'est très précieux. »

« Je dessine tout le temps. J'invente en dessinant. Aujourd'hui, je peux montrer à ces jeunes comment j'invente une histoire », explique Frédéric Stehr, illustrateur et créateur des célèbres aventures de « Flocon », le petit ours blanc. L'exercice du jour pour l'intervenant : inventer et raconter les folles histoires de Boubou, un hibou malchanceux. Sur des croquis de l'illustrateur, les CE1 et CE2 recomposent les péripéties de ce drôle de hibou. L'implication dans l'atelier et la joie des écoliers est communicative. Ils accoucheront avant la fin de l'année d'un véritable livre contant les aventures de leur Boubou. De quoi susciter aux enfants l'envie de lire de manière ludique.

Le Festival se poursuit toute la journée sur la place de la Libération avec des ateliers, des séances de dédicaces, des rencontres avec les auteurs et bien d'autres…

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.