“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le point sur travaux effectués cet été dans les établissements scolaires monégasques

Mis à jour le 05/09/2016 à 05:05 Publié le 05/09/2016 à 05:05
Au lycée Albert-Ier, les anciens locaux de la direction ont fait place à quatre nouvelles salles de classe durant l’été.

Au lycée Albert-Ier, les anciens locaux de la direction ont fait place à quatre nouvelles salles de classe durant l’été. Photo archives Eric Dulière

Le point sur travaux effectués cet été dans les établissements scolaires monégasques

En été, les écoles font peau neuve. Cours de récréation, salles de classe, gymnases, réfectoires… Des ouvrages divers avec un but commun : le bien-être des élèves. Comme ici à la Condamine

La rentrée des classes est un moment privilégié pour les enfants : nouveau prof et changement de rythme, retrouvailles avec les amis… et retour entre les murs de l'école.

L'établissement « est un lieu d'accueil dont il faut prendre soin » confie Marie-Cécile Moreno à la tête de la Direction de l'Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports (DENJS). L'école de la Condamine abritera lors de cette rentrée près de 500 têtes blondes, de la maternelle au cycle élémentaire, soit un total de 22 classes.

Mais si le mois de septembre est synonyme de reprise des cours, le lieu continue de vivre lors des vacances scolaires, notamment pendant les congés d'été.

La sécurité avant tout

« Au 5 juillet, les élèves venaient à peine de quitter l'école que les entreprises étaient là pour mener les travaux à bien. Tout l'été, le lieu a fourmillé de vie ! » raconte, amusée, Pascale Bellingeri, la directrice de l'établissement qui file vers sa quatrième rentrée cette année.

Quelque soit le travail de réfection à mener, le premier objectif reste et demeure la sécurité des enfants.

Au lycée Albert-Ier, les anciens locaux de la direction ont fait place à quatre nouvelles salles de classe durant l'été.
Le faux plafond de la cafétéria entièrement refait (Photo archives Eric Dulière)

Ainsi, deux des quatre cours de récréation se voient bénéficier d'un nouveau revêtement au sol en tartan. Une matière souple : en cas de chute, l'enfant ne se fait pas mal. En plus d'avoir été sécurisée, la cour de récré se trouve embellie. Une marelle et des animaux de la mer égayent maintenant le sol vert et se fondent dans le décor animé du port Hercule.

Les cages d'escaliers reliant les six étages de l'établissement ont aussi connu quelques modifications. Fini les murs unis, de la faïence orne maintenant ce lieu de transit. La touche de style : un zest d'orange pour embellir le tout. Les portes coupe-feu disposent maintenant d'un oculus. « Le système permet de voir quelqu'un arrivant derrière la porte, relate la directrice. Auparavant, nous étions obligés d'ouvrir très doucement la porte par mesure de prudence. » La technique est compliquée à mettre en place, « pour ne pas neutraliser les propriétés coupe-feu de la porte notamment, mais le tout se révèle très fonctionnel ! »

Et la lumière fut

En longeant les couloirs, les petits élèves découvriront avec plaisir, le soir venu, les nouveaux éclairages, disséminés du hall jusqu'au gymnase. Des LED remplacent désormais les éclairages fluorescents, une mesure écologique.

La salle de classe des petits CP, tout comme la vingtaine d'autres salles similaires, est méconnaissable par rapport au début de l'été. Et pourtant, le changement est subtil : les anciennes armoires ont été remplacées par des placards sur mesure. Un gain de place, de rangements mais aussi de luminosité grâce à leur couleur éclatante ! Mais ces installations réalisées par des entreprises ne sont pas les seuls travaux que l'école a connu. « Il ne faut pas oublier les travaux réalisés par nos petites mains ! », souligne Pascale Bellingeri. Le factotum de l'établissement a lui même repeint trois salles de classe de maternelle pour en faire « un lieu accueillant et donner une bonne première impression aux parents ».

Enfin le restaurant en self-service de 250 places s'est illuminé : le faux plafond a entièrement été refait, la salle compte désormais de nouveaux éclairages et des stores dernier cri, « pour valoriser le moment de la pause déjeuner » confie Marie-Cécile Moreno.

Car pour l'adjointe au directeur de la DENJS, « chacun de ces travaux correspond à une nature bien précise : la sécurité, l'embellissement, la pédagogie, le confort ou encore la vie scolaire. L'élève ne passe pas sa vie en classe. En dehors de la salle de cours, il faut tout faire pour que l'école devienne un lieu favorable à son bien-être. »

Fruits d'une organisation bien rodée, ces travaux ont touché à leur fin la semaine dernière, « juste dans les temps », précise la directrice de l'école de la Condamine, soulagée. « Aujourd'hui, tout est prêt pour accueillir les enfants ! »


De nouveaux éclairages ont été installés dans le gymnase. (Photo archives Eric Dulière)

Chacun son chantier

Olivier Imberti, chef de service à la Maintenance desbâtiments publics et Marie-Cécile Moreno de la DENJS travaillent chaque année en étroite collaboration avec les chefs d’établissement pour organiser, dès juillet, les travaux de rénovation ou de remise aux normes.

Écoles après écoles, ils racontent les chantiers réalisés pour le bien-être et la sécurité des scolaires monégasques.

- Le lycée Albert-Ier
Le lycée ayant des problèmes de superficie — l’établissement accueille pas moins de 800 élèves — les anciens locaux de direction ont été transformés en quatre salles de classe durant la période estivale.
De nombreux éclairages fluorescents ont laissé place à desLED, des lampes plus douces et plus écologiques. Les ouvriers ont aussi posé de la faïence sur certains murs, ainsi qu’un carrelage en marbre pour revêtir le sol. Enfin, les détecteurs incendies se sont vus remettre aux normes.

- L’École des Carmes
Un filet de protection a été déployé pour couvrir la cour de récréation, auparavant ouverte. Cette installation fait suite à l’avertissement du directeur de l’établissement qui avait signalé des chutes d’objets depuis les appartements situés au-dessus de la cour. La seconde partie de ces travaux d’envergure a été bouclée cet été.

- L’École de Fontvieille
Un préau de dernière génération a été installé sur une grande partie de la cour de récréation, auparavant à l’air libre.Il dispose d’éclairages LED et offre une protection complète contre les intempéries et les fortes chaleurs.
Des salles de classe ont été repeintes.

- L’École FANB
La façade de l’établissement du Rocher est en train d’être ravalée.Un projet ambitieux qui s’étale sur deux ans.Les volets seront à leur tour remplacés.

- L’École des Révoires
Des salles de classe ont été repeintes et du parquet a été posé. Le gymnase de l’établissement, quant à lui, fait face à d’importants problèmes d’infiltration.Le lieu est ceinturé par l’avenue Hector-Otto en contrebas et le boulevard du Jardin exotique dans sa partie haute. Pendant le nettoyage de ces rues, le gymnase est souvent impacté.L’an passé, les travaux se sont donc concentrés sur l’étanchéité.Cet été, les ouvriers se sont attaqués aux opérations de rénovation. L’accueil de l’école va aussi connaître une réfection d’importance.Une entrée «désuète» qui «mérite d’être simplifiée» pour l’adjointe au directeur de la DENJS, notamment au niveau de son vivarium, aujourd’hui inutilisé. Dans la mesure où les Révoires accueillent les activités loisirs des Monégasques le mercredi et pendant les vacances, il s’agit de réorganiser le lieu pour en faire un espace plus fonctionnel.Ces travaux de rénovation devraient se terminer fin septembre. Les activités sportives et associatives seront reprogrammées ailleurs durant ce laps de temps.

- 250.000 euros
C’est le budget des différents travaux effectués en 2016 et du petit entretien réalisé tout au long de l’année à l’école de la Condamine.

- 25
Ouvriers au total à l’école de la Condamine pour les travaux de cette année.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct