“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La rentrée se prépare pour près de 6.000 élèves à Monaco

Mis à jour le 06/09/2016 à 05:03 Publié le 06/09/2016 à 05:03
Entourée par son équipe, le directeur de l'Éducation nationale de la jeunesse et des sports, Isabelle Bonnal, a mis l'accent hier sur les spécificités de cette rentrée, au cours d'une conférence de presse en présence des chefs d'établissement.

Entourée par son équipe, le directeur de l'Éducation nationale de la jeunesse et des sports, Isabelle Bonnal, a mis l'accent hier sur les spécificités de cette rentrée, au cours d'une conférence de presse en présence des chefs d'établissement. Manuel Vitali/Dir Com

La rentrée se prépare pour près de 6.000 élèves à Monaco

Monaco Isabelle Bonnal, directeur de l'Éducation nationale, a présenté hier matin les grandes lignes de l'année scolaire qui démarre jeudi. Marquée notamment par la réforme du collège

L'été s'achève pour les scolaires de la Principauté. Après deux mois de vacances, l'heure de la rentrée sonnera ce jeudi pour 5 883 élèves de la maternelle au lycée. Un effectif légèrement plus haut qu'en 2015 (5 837) mais qui demeure dans les rails de la Principauté.

Hier matin, Isabelle Bonnal qui dirige l'Éducation nationale depuis six ans, a dressé le portrait de cette nouvelle rentrée monégasque, marquée notamment par la réforme du collège. Une reforme décidée par la France qui organise désormais la scolarité en trois cycles dont un premier rapprochant le CM1, CM2 et la 6e.

Une approche plus concrète

« Pour nous, ce n'est pas une nouveauté », glisse Isabelle Bonnal, qui précise que la Principauté a adapté la reforme française à ses spécificités. « Depuis deux ans, nous avions déjà pensé cette passerelle entre le CM2 et la 6e pour permettre aux élèves de valider leurs compétences en poursuivant leurs cursus. »

Parmi les temps forts de cette réforme : une deuxième langue vivante dès la 5e ; une place plus grande donnée à l'expression orale. Et des enseignements pluridisciplinaires « pour une approche transversale et plus concrète de certains thèmes ». Notamment dans le domaine scientifique. Ou encore l'enseignement, en 4e, qui portera sur le patrimoine et la langue monégasque.

« À tous les niveaux du collège, nous préservons aussi l'accompagnement personnalisé. Et le latin et le grec en options facultatives », ajoute Isabelle Bonnal.

En parlant de pensée grecque, l'offre culturelle sera dopée au cours de cette année scolaire avec de nombreux projets. À commencer par les « goûters philosophiques » pour les CM2 organisés avec le concours de l'association de Charlotte Casiraghi pour éveiller la pensée philosophique chez les écoliers, sur le thème du corps. En avril, les élèves marcheront dans les pas de Leonard de Vinci à l'occasion du World Art Day, où il s'agira de concevoir les machines du futur à l'instar des créations du maître de la Renaissance.

Enfin, les élèves de tous niveaux, célébreront aussi cette année les 150 ans de la naissance du Canada avec notamment une semaine gastronomique.

Bac: objectif encore 100 %

Photo Alex Wentzy

C'est une grande fierté du directeur de l'Éducation nationale. Pour la deuxième année consécutive, les résultats du baccalauréat général en Principauté ont atteint les 100 % de réussite. Avec - cerise sur le gâteau - 202 mentions, dont 61 mentions « très bien ».

Un score remarquable, « qui n'est pas le fruit du hasard, il ne faut pas banaliser ces résultats, souligne Isabelle Bonnal. Nous mettons en œuvre toutes les possibilités de réussir aux élèves grâce à nos méthodes pédagogiques, aux aides spécifiques et aux moyens financiers et humains ».

Et de poursuivre : « Et tout élève qui entre en classe de Seconde est accompagné jusqu'au baccalauréat. Personne n'est exclu avant les examens. »

Isabelle Bonnal, en conférence de presse hier, a d'ailleurs confié avec reçu en juillet un courrier du souverain qui se réjouissait des bons résultats obtenus par les lycéens de Monaco.

Car la moisson ne s'est pas arrêtée aux séries générales. Les résultats du baccalauréat technologique ont eux aussi atteint un score important avec 96,34 % de réussite. Et le bac professionnel est monté à 97,89 % de diplômés, dont 68 avec mention.

En parallèle, sur l'année scolaire 2015-2016, le taux de réussite au diplôme national du brevet est passé à la hausse de 3 % avec 98,84 % de réussite.

Un palmarès plutôt flatteur pour l'Éducation nationale, « dû aussi à un travail de tâcheron de l'ensemble des équipes pédagogiques », a rappelé Isabelle Bonnal.

Qui s'est mis pour objectif de renouveler le 100 % cette année. Réponse en juillet prochain.

FANB: une équipe renouvelée

La rentrée à l'établissement privé François d'Assise Nicolas Barré (FANB) est d'abord marquée par l'arrivée de nouveaux visages.

Après le départ à la retraite de Laure Médecin, c'est Christine Lanzerini qui prend sa succession comme chef d'établissement du secondaire et coordinatrice de l'ensemble. À ses côtés, un ancien professeur, Franck Fantino, vivra son baptême du feu dans l'administration comme principal adjoint. Et Hélène Palmero conserve la responsabilité du secteur du primaire.

Une équipe renouvelée pour gérer les 1 303 élèves attendus pour cette rentrée. Soit 192 en maternelle, 387 à l'élémentaire, 484 au collège et 240 au lycée. Ils se répartissent entre les établissements de Monaco-ville et de l'Annonciade. « Les effectifs sont maintenus avec une légère progression », souligne Christine Lanzerini.

Parmi les nouveautés, outre un nouveau logo, la mise en place de la réforme du collège sera au cours du programme de l'année qui démarre, avec notamment des projets transversaux interdisciplinaires. Au collège, limiter les achats de manuels pour privilégier les formats numériques. Et solutionner ainsi le problème du poids des cartables.

Côté lycée, « nous continuons les journées d'intégration des élèves de Seconde, comme depuis trois ans. Avec le recul, ces journées sont un bienfait évident pour préparer les élèves et les coacher pour l'année scolaire ». Les élèves de Seconde démarreront donc l'année scolaire à Isola, la semaine prochaine, par un stage de préparation. Autre nouveauté, avec le soutien du gouvernement princier, les élèves de Seconde seront tous équipés de tablettes numériques d'ici à la Toussaint.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.