“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Petite école quitte Cap-d'Ail pour Monaco

Mis à jour le 02/08/2018 à 05:07 Publié le 02/08/2018 à 05:07
Depuis deux ans, l'école accueillait des élèves à Cap-d'Ail. En déménageant à Monaco, elle doit gagner en espace pour accueillir davantage d'élèves.

Depuis deux ans, l'école accueillait des élèves à Cap-d'Ail. En déménageant à Monaco, elle doit gagner en espace pour accueillir davantage d'élèves. Jean-François Ottonello

La Petite école quitte Cap-d'Ail pour Monaco

L'établissement, fondé sur les principes Montessori ouvrira en septembre sur le quai Antoine-1er, à l'emplacement de l'ancienne galerie Marlborough, avec une soixantaine d'élèves

Deux ans après son ouverture à Cap-d'Ail, la Petite École voit plus grand. Et doit multiplier pratiquement par dix sa surface pour la rentrée 2 018. Avec une ouverture en Principauté cette fois.

L'établissement scolaire se positionne comme une alternative, forgé sur les principes Montessori, méthode pédagogique créée au début du XXe siècle qui s'appuie sur une éducation sensorielle des enfants dans leurs jeunes années.

La nouvelle adresse se situe sur le quai Antoine-1er, à la place de l'ancienne galerie d'art Marlborough. Deux mois de travaux - en cours d'achèvement - ont été nécessaires pour transformer les 500 mètres carrés en école.

« Nous voulons conserver l'esprit de l'établissement avec des classes qui ne dépassent pas les quinze élèves et une soixantaine d'élèves au total » explique Aviv Pode, co-actionnaire du projet. Ses enfants étaient élèves de l'établissement de Cap-d'Ail. Il a choisi de s'associer avec la créatrice, Stéphanie Ayre, pour développer ce nouveau lieu en Principauté.

Un mix de méthodes

Dans chaque classe (les niveaux oscillent de 18 mois à 6 ans), les enfants ont un professeur qui parle français, un professeur qui parle anglais et une à deux assistantes.

« Notre base est l'enseignement Montessori, pour laquelle tous les enseignants sont diplômés, mais nous ajoutons à cela des méthodes différentes, comme celle de Singapour pour les mathématiques. À chaque fois, nous recherchons le développement le plus avancé que l'on peut trouver dans les méthodes d'apprentissage » continue Aviv Pode, qui a constitué un comité d'experts pour l'école, « une école qui respecte aussi les engagements de la Principauté » ajoute-t-il. « Tous les équipements ont été choisis selon des principes éco-responsables. La nourriture qui sera servie pour les repas est bio. Et nous avons un cycle d'activités après les cours varié : de la musique, de la danse, de la pratique artistique, du yoga pour enfants… »

Cet établissement primaire, aux principes d'éducation différents, s'adresse à une clientèle relativement aisée. Les frais de scolarité pour une année oscillant de 24 000 à 25 000 euros. Et il ne reste que quelques places pour la rentrée de septembre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct