“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Petite Ecole : l'éducation autrement

Mis à jour le 13/12/2016 à 05:13 Publié le 13/12/2016 à 05:13
Dans les salles de classes, adaptées pour les enfants de 18 mois à six ans,  l'éducation se base sur les principes de la philosophie Montessori. 	(DR)

La Petite Ecole : l'éducation autrement

Discrètement au début de l'automne, la Petite École s'est installée dans le quartier Saint-Antoine.

Discrètement au début de l'automne, la Petite École s'est installée dans le quartier Saint-Antoine.

Un établissement scolaire fondé sur la pratique de l'enseignement Montessori qui accueille depuis son ouverture la progéniture d'une quinzaine de familles de résidents monégasques.

Rythme adapté, apprentissage par le jeu, cours en français et en anglais, « la philosophie Montessori place l'enfant au cœur de l'éducation pour éviter les blocages », explique la directrice Stéphanie Ayre.

Cette jeune maman de trois enfants est à l'origine de ce projet d'école dans le quartier Saint-Antoine qui accueille les enfants de 18 mois à six ans dans cette maternelle. Et propose aussi des ateliers ouverts à un plus grand nombre.

Le bien-être comme credo

Formée par Montessori au Canada et spécialiste de nutrition, Stéphanie Ayre, après une expérience professionnelle en Asie, a choisi d'ouvrir en lisière de Monaco cet établissement où tout tourne autour du bien-être de l'enfant et la volonté de stimuler ses sens.

Dans l'écrin couleurs pastel de l'école, la philosophie Montessori est poussée jusque dans le détail des meubles - tous écologiques - des jouets utilisés et des menus bio servis pour le déjeuner.

Pour le côté ludique, des ateliers proposent aux enfants de faire du pain, du yoga, de la musique, du chant.

« L'important est de renforcer la confiance en eux, pour qu'ils arrivent à l'école ensuite avec ce bagage car c'est dans les premières années que se développe la confiance en soi », souligne la directrice.

La Petite École a encore quelques places pour accueillir en cours les enfants de parents qui ont les moyens.

L'année scolaire est facturée autour de 10 000 euros.


La suite du direct