Rubriques




Se connecter à

La formation du CHPG s'élargit aux aides-soignants

« C'est une rentrée beaucoup plus importante que les précédentes », concède Monique Le Du, directrice de l'IFSI de Monaco.

ELODIE ANTOINE Publié le 11/09/2018 à 05:16, mis à jour le 11/09/2018 à 05:16
45 élèves étudiants infirmiers et aides-soignants ont commencé leur formation la semaine dernière.
45 élèves étudiants infirmiers et aides-soignants ont commencé leur formation la semaine dernière. Stéphane Danna/Dir.Com.

« C'est une rentrée beaucoup plus importante que les précédentes », concède Monique Le Du, directrice de l'IFSI de Monaco. Cette année 2018/2019 sera placée sous le signe du renouveau.

La semaine dernière, en plus des étudiants infirmiers, les élèves aides-soignants ont aussi découvert leur nouvel établissement. Impulsée par Liliane Trolet dans les années soixante-dix, la formation des aides-soignants avait disparu en 2000. Dix-huit ans plus tard, l'Institut de Formation des Aides-Soignants (IFAS) fait son grand retour.

Des formations liées

 

En présence de la directrice de l'institut Monique Le Du, de Benoîte de Sevelinges, directrice du CHPG et de Didier Gamerdinger, ministre des Affaires Sociales et de la Santé, tous se sont vus souhaiter une bonne année scolaire.

Les deux formations, dont l'une est composée de 30 étudiants infirmiers et de 15 élèves aides-soignants, travailleront ensemble. Car pour la directrice de l'institut, « ces deux formations sont complémentaires. Il me paraissait obligatoire de les faire évoluer ensemble afin de développer une collaboration entre les infirmiers et les aides-soignants, mais aussi un esprit d'équipe. Grâce à cela, ils auront dès le début de leurs études une vision de la réalité et seront formés ensemble aux soins et au bien-être de la personne. »

10 mois pour les uns, 3 ans pour les autres

Finalement, ces deux formations ne se côtoieront que le temps d'une année. Les élèves de l'IFAS seront à l'institut pour dix mois avant l'obtention de leur diplôme d'État, tandis que les étudiants de l'IFSI sont partis pour trois ans d'études « difficiles et intensives », prévient Monique Le Du. À peine la petite cérémonie terminée, tous sont retournés en classe. Chacun et chacune sait que cette année et les suivantes ne seront pas de tout repos.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.