“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'université de Monaco en pleine croissance

Mis à jour le 09/09/2016 à 05:02 Publié le 09/09/2016 à 05:02
Premiers à reprendre le travail, les étudiants du bachelor, ont commencé les cours ce mercredi.

Premiers à reprendre le travail, les étudiants du bachelor, ont commencé les cours ce mercredi. Photo Jean-François Ottonello

L'université de Monaco en pleine croissance

L'école de commerce à Fontvieille compte pour cette rentrée 620 étudiants de 70 nationalités. Et entend continuer à progresser en renforçant son implantation locale et sa stature internationale

Après avoir diplômé 262 élèves en juin dernier, l'International University of Monaco (IUM) redémarre son année scolaire avec des chiffres en constante progression. « En trois ans, nous avons doublé le nombre de nos étudiants », se félicite le directeur Jean-Philippe Muller.

Ils sont 620 cette année (contre 560 en 2015) à entamer ou poursuivre leur cursus dans cette école de commerce internationale située au stade Louis-II. Et notamment 400 inscrits en bachelor (diplôme équivalent à une licence avec spécialité « gestion des entreprises » ou « communication et divertissement »). Jamais l'établissement, qui fête son trentième anniversaire cette année, n'avait eu autant d'étudiants dans cette section.

Qui s'ajoutent à ceux suivant les différentes formations professionnelles. Ainsi, au total, 870 personnes passeront cette année sur les bancs de l'IUM.

Banque et luxe

Fidèle à ses principes de base, l'école met en avant des formations autour de domaines qui sont des atouts en Principauté : l'activité bancaire et le luxe.

Dans ces spécialités, l'IUM innove cette année avec un programme baptisé Monaco Banking, pour accueillir des étudiants en alternance entre cours et univers professionnel. Ce programme est encadré par l'Association monégasque des activités financières (Amaf) et le service de l'Emploi pour des bacs+2. «Ce qui permet de former des professionnels à l'univers de la banque monégasque et répondre à des besoins particuliers dans l'emploi sur la place », détaille Jean-Philippe Muller.

Autre nouveauté, une filière « luxe » dès le programme du bachelor. Au niveau des masters, une section se développe cette année autour du management du yachting. Encore une fois pour coller aux demandes du pays. « Il y a le souhait de faire de Monaco une capitale du yachting et il y a des besoins de compétences identifiées fortes dans ce domaine. »

Vers les standards internationaux

Par ailleurs, l'IUM relance cette année son MBA (masters le plus diplômant dans le monde des affaires) avec une nouvelle formule. « Auparavant, nous avions des étudiants in situ qui suivaient cette formation en dix mois. Et d'autres par correspondance à l'étranger qui pouvaient le faire sur trois ans. Nous avons choisi de réunir ces étudiants en une seule et même classe, ce qui est assez rare. » Techniquement, une salle de cours a été équipée comme un studio interactif où les étudiants à Monaco, et ceux dispersés en Asie, en Amérique du Nord ou en Afrique du Sud suivront les interventions des professeurs en même temps. Et pourront interagir via écrans interposés.

Enfin, le premier chantier administratif pour la direction sera de préparer cet automne la seconde étape d'une accréditation pour atteindre les standards des plus prestigieuses écoles de commerce internationales.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct