“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

École primaire Paul-Doumer : au revoir Monsieur le directeur

Mis à jour le 02/08/2019 à 10:19 Publié le 02/08/2019 à 10:19
Michel Tcherniatine aux côtés du maire Gérard Spinelli et de Jean-Marc Messina, inspecteur de la circonscription de Menton.	(DR)

École primaire Paul-Doumer : au revoir Monsieur le directeur

Michel Tcherniatine, né le 4 décembre 1955, directeur de l’école primaire Paul-Doumer vient de prendre sa retraite après avoir passé 25 années au service de l’éducation des enfants dans un établissement scolaire de Beausoleil.

Michel Tcherniatine, né le 4 décembre 1955, directeur de l’école primaire Paul-Doumer vient de prendre sa retraite après avoir passé 25 années au service de l’éducation des enfants dans un établissement scolaire de Beausoleil.

Avec un parcours professionnel exemplaire, il a tout d’abord obtenu une maîtrise en économie et gestion à Dauphine en 1978, suivi un cursus d’études en langues orientales (russe) à la Sorbonne, exercé 15 ans d’activité professionnelle dans le secteur privé (domaine du

commerce, mutualité), avant de passer le concours de professeur des écoles en 1993.

Il a commencé sa carrière dans le milieu de l’enseignement en SEGPA à Fréjus durant un an, puis effectué une année à l’IUFM de Draguignan.

Avant d’arriver à Beausoleil à la rentrée scolaire de 1995-1996 comme enseignant à l’école Paul-Doumer puis s’est vu confier la direction de l’école en l’an 2000.

Passionné de jazz, père de deux enfants, Nicolas qui vit à Niort et Sophie à Strasbourg, nés respectivement en 1978 et 1983, et également grand-père de trois petits-enfants qu’il affectionne tout particulièrement.

Il a su conseiller, épauler, guider et inspirer sur un fond de jazz, ses collègues de travail et pour la plupart leur a appris les ficelles du métier. C’est tout un symbole pour l’école Paul-Doumer, une figure emblématique pour tous.

Certains ont eu la chance de pouvoir partir en Nouvelle-Calédonie et de l’y rencontrer, sur cette terre qu’il aime tant et où vivait son fils à l’époque. « Nous aimons nous rappeler des bons souvenirs de cette terre paradisiaque qui mettaient un petit peu de soleil dans notre journée » dit fièrement un de ses collaborateurs.

Aujourd’hui, il va pouvoir profiter de sa famille et de cette retraite tant méritée…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.