“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

École primaire Paul-Doumer : au revoir Monsieur le directeur

Mis à jour le 02/08/2019 à 10:19 Publié le 02/08/2019 à 10:19
Michel Tcherniatine aux côtés du maire Gérard Spinelli et de Jean-Marc Messina, inspecteur de la circonscription de Menton.	(DR)
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

École primaire Paul-Doumer : au revoir Monsieur le directeur

Michel Tcherniatine, né le 4 décembre 1955, directeur de l’école primaire Paul-Doumer vient de prendre sa retraite après avoir passé 25 années au service de l’éducation des enfants dans un établissement scolaire de Beausoleil.

Michel Tcherniatine, né le 4 décembre 1955, directeur de l’école primaire Paul-Doumer vient de prendre sa retraite après avoir passé 25 années au service de l’éducation des enfants dans un établissement scolaire de Beausoleil.

Avec un parcours professionnel exemplaire, il a tout d’abord obtenu une maîtrise en économie et gestion à Dauphine en 1978, suivi un cursus d’études en langues orientales (russe) à la Sorbonne, exercé 15 ans d’activité professionnelle dans le secteur privé (domaine du

commerce, mutualité), avant de passer le concours de professeur des écoles en 1993.

Il a commencé sa carrière dans le milieu de l’enseignement en SEGPA à Fréjus durant un an, puis effectué une année à l’IUFM de Draguignan.

Avant d’arriver à Beausoleil à la rentrée scolaire de 1995-1996 comme enseignant à l’école Paul-Doumer puis s’est vu confier la direction de l’école en l’an 2000.

Passionné de jazz, père de deux enfants, Nicolas qui vit à Niort et Sophie à Strasbourg, nés respectivement en 1978 et 1983, et également grand-père de trois petits-enfants qu’il affectionne tout particulièrement.

Il a su conseiller, épauler, guider et inspirer sur un fond de jazz, ses collègues de travail et pour la plupart leur a appris les ficelles du métier. C’est tout un symbole pour l’école Paul-Doumer, une figure emblématique pour tous.

Certains ont eu la chance de pouvoir partir en Nouvelle-Calédonie et de l’y rencontrer, sur cette terre qu’il aime tant et où vivait son fils à l’époque. « Nous aimons nous rappeler des bons souvenirs de cette terre paradisiaque qui mettaient un petit peu de soleil dans notre journée » dit fièrement un de ses collaborateurs.

Aujourd’hui, il va pouvoir profiter de sa famille et de cette retraite tant méritée…

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.