“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Des étudiants en architecture planchent sur l'évolution de la cité

Mis à jour le 06/10/2018 à 05:15 Publié le 06/10/2018 à 05:15
Les étudiants ont été accueillis en l'hôtel de Ville dans le cadre de leurs workshop.

Les étudiants ont été accueillis en l'hôtel de Ville dans le cadre de leurs workshop. L.B

Des étudiants en architecture planchent sur l'évolution de la cité

roquebrune-cap-martin

C'est un workshop, ou plutôt un atelier collaboratif si vous préférez, qui concerne actuellement 21 étudiants en Master I d'architecture. Lesquels viennent tout droit de l'école de Paris-Val de Seine. Un groupe de projet, encadré par Alba Platero et Pauline Voisin, les deux professeurs, qui va arpenter la cité durant quatre jours. «Notre domaine d'études est la transformation (patrimoine, existant, bâtiment... N.D.L.R)», expliquait Alba Platero. Et de poursuivre : «Rénover, transformer, conserver avec ce qui existe déjà est le travail demandé. Nos étudiants vont donc proposer des projets, ils ont constaté déjà des problèmes de difficultés piétonnes dans la ville».

BA 943, site du Solenzara et les gares

Accueillis en l'hôtel de Ville par Patrick Césari, le maire, et Richard Ciocchetti, 1er adjoint, le premier magistrat a souhaité la bienvenue au groupe de travail en soulignant que la cité allait vivre prochainement de profonds changements avec le futur projet de réaménagement de la BA 943. «On veut que la greffe prenne avec ce qui est déjà existant et que les choses soient réalisées avec harmonie», a souligné Patrick Césari. Tous ces jeunes gens devront plancher notamment sur la topographie de la BA 943, du site du Solenzara et ses abords ainsi que les gares de la ville. «Ce sont des opportunités pour eux, des défis par rapport à des situations géographiques privilégiées», poursuivait Alba Platero. A noter qu'une visite du site Cap Moderne est aussi au programme.

Tous ces travaux d'études, une fois achevés, seront présentés au maire ultérieurement, à sa demande. De quoi, peut-être, donner matière à des idées novatrices... Qui sait ?


La suite du direct