“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Bien-être et performances au programme des élèves

Mis à jour le 09/09/2017 à 05:08 Publié le 09/09/2017 à 05:08
L'excellence passe aussi par l'innovation : Isabelle Bonnal a présenté hier le robot Pepper, qui fera lui aussi sa rentrée au Lycée technique et hôtelier.

L'excellence passe aussi par l'innovation : Isabelle Bonnal a présenté hier le robot Pepper, qui fera lui aussi sa rentrée au Lycée technique et hôtelier. Frédéric Nebinger

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Bien-être et performances au programme des élèves

Isabelle Bonnal, directeur de l'éducation nationale, a tenu sa conférence de rentrée hier. Pour l'année scolaire qui commence, les mots d'ordre sont « excellence et épanouissement »

La piscine, la plage, le soleil, les copains, les voyages… tout ça c'était très chouette, mais à partir de lundi, c'est fini. C'est l'heure pour les 5 878 élèves de la Principauté de retrouver les pupitres, les sonneries, les récrés et les cours. Alors comme ça, à vue de nez, ça n'a pas l'air folichon, mais Monaco a la solution.

Cette année, plus que jamais, le gouvernement mise sur l'épanouissement des élèves. Une tactique qui ne doit rien au hasard puisque, selon Isabelle Bonnal : « L'épanouissement favorise l'excellence. »

Respecter

les différences

Car l'objectif ultime est de conserver l'excellence des établissements de la Principauté. Pas question de renoncer au 98,57 % de réussite au bac, toutes filières confondues, aux 75 % de mentions, avec « très bien » sur presque un diplôme sur cinq (résultats 2017).

« L'enfant qui s'épanouit à l'école, c'est celui qui est reconnu pour ses compétences, et qui respecté pour ses différences », précisait Isabelle Bonnal hier. Alors pour ne pas laisser les moins favorisés sur le bord du chemin de l'excellence, une classe d'adaptation primaire va ouvrir ses portes à l'école Saint-Charles. Petite sœur de celle qui existe déjà au collègue Charles-III, elle permettra aux élèves qui rencontrent des difficultés sévères d'apprentissage d'être pris en charge au plus près.

Toujours dans le même esprit, le collège Charles-III accueillera une classe d'adaptation et d'intégration scolaire destinée aux élèves avec des troubles cognitifs importants. Leur emploi du temps sera adapté à leurs besoins et aux impératifs thérapeutiques (orthophonie, psychomotricité, etc…) mais surtout ils pourront, de temps à autre, être intégrés aux classes traditionnelles ou aux autres classes d'adaptation, « à chaque fois que cela aura un sens » pour eux. Des incursions qui pourraient favoriser la sociabilisation et l'insertion.

Encourager et protéger

Autre domaine d'excellence de la Principauté : le sport. Cette année, 153 élèves bénéficieront d'aménagement pour pratique sportive intensive, soit plus de huit heures par semaine. Un cran au dessus, 26 lycéens bénéficieront du dispositif « sport élite ». Concrètement, leurs horaires de cours seront concentrés entre 10 h et 16 h pour leur permettre la pratique d'un minimum de 20 heures de sport hebdomadaires. Et tout est prévu pour que le dopage n'y trouve pas sa place. Parce qu'à l'adolescence on est en recherche de sensations fortes, on se frotte parfois à des substances addictives, voire illicites. Alors la direction de l'éducation nationale poursuit ses actions de prévention des addictions, avec le concours du service de psychiatrie du centre hospitalier Princesse Grace.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.