Rubriques




Se connecter à

A l’Academy de l’AS Monaco, "ce n’est pas le foot ou l’école"

Devant le vice-président du club, les encadrants du centre de formation de l’ASM ont martelé aux élèves l’obligation d’adopter une attitude exemplaire en classe et sur les terrains de foot.

Thibaut Parat Publié le 02/09/2021 à 21:40, mis à jour le 02/09/2021 à 21:40
53 élèves et jeunes joueurs de l’AS Monaco ont fait leur prérentrée en présence d’Oleg Petrov, vice-président, directeur général du club. (Photos Dylan Meiffret)

Kylian Mbappé, Thierry Henry, Emmanuel Petit, David Trezeguet ou encore Lilian Thuram. Cinq grands noms du football français. Tous auréolés d’un sacre mondial, tous des purs produits de la formation monégasque. "La formation fait partie de l’ADN de l’AS Monaco. C’est un axe majeur de notre stratégie. Chaque année, le club fait partie du Top 5 des meilleurs centres de formation en France. A vous, joueurs, de suivre cette tradition, de travailler dur à l’école. Vous le savez, il n’y a pas que le football."

Ces quelques mots, Oleg Petrov, vice-président de l’AS Monaco, les a prononcés hier aux 53 élèves et jeunes joueurs du Rocher [de la 3 au BTS, en passant par la filière pro] qui ont effectué leur prérentrée à l’Academy, le centre de formation de l’institution asémiste.

"Travailler avec des éléments positifs"

Au pied de la Diagonale, bâtiment flambant neuf niché à Cap-d’Ail, ces jeunes talents du ballon rond étudient et vivent, sous les conseils de leurs encadrants. Dans les discours, un point d’honneur est mis sur l’attitude irréprochable à adopter sur et en dehors du rectangle vert. Il en va de l’image du club.

"Dans le foot moderne, il y a une corrélation directe entre les prestations à l’école et dans le foot, insiste Pascal De Maesschalck, directeur du développement des jeunes joueurs. Il est nécessaire de former l’intellect pour devenir le meilleur joueur possible et traduire les exigences du coach sur le terrain. Mais il n’y a pas que cela: chaque personne doit avoir une attitude positive en cours et dans le vestiaire. Nous ne voulons travailler qu’avec les éléments positifs."

 

Bertrand Reuzeau, directeur de l’Academy, en remet une couche: " On sera exigeant et intransigeant sur votre comportement en cours, sur la ponctualité, le respect. Ces deux dernières années, il y a eu 100% de réussite aux différents examens. Continuez sur cette lancée."

53 élèves, 21 enseignants

Dans leurs classes, avec l’un des 21 enseignants officiant à l’Academy, les jeunes ont pris connaissance du règlement intérieur, récupéré leurs manuels scolaires. Avant de rentrer dans le vif du sujet, ce lundi, et d’alterner entre cours et entraînements durant la journée. "Avec les matchs le week-end, ils ont des semaines très chargées. Les plus petits ont aussi une heure de théâtre et de percussions pour leur apprendre l’art et la culture", détaille Virginie Gollino, responsable scolarité à la Diagonale. Et d’insister sur l’importance vitale de la scolarité: "Ce n’est pas le foot OU l’école. Les deux vont ensemble. On leur explique que, malheureusement, tous n’arriveront pas au plus haut niveau, qu’un bagage scolaire est nécessaire. Certains joueront dans des clubs moins prestigieux et auront besoin d’un travail à côté. On leur donne des exemples de joueurs qui n’ont pas réussi, qui ont été en difficulté, ou d’anciens joueurs qui ont eu une après-carrière intéressante avec des reconversions à la télé ou dans l’entreprenariat. Mais à leur âge, c’est parfois difficile de se projeter."

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.