“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

À Beausoleil, les écoles Paul-Doumer ont fusionné pour cette rentrée

Mis à jour le 03/09/2019 à 08:11 Publié le 03/09/2019 à 08:08
Gérard Spinelli, le maire de Beausoleil, a accueilli les enfants à l’école Paul-Doumer.

Gérard Spinelli, le maire de Beausoleil, a accueilli les enfants à l’école Paul-Doumer. Photo A.C.

À Beausoleil, les écoles Paul-Doumer ont fusionné pour cette rentrée

C’est la grande nouveauté de cette rentrée scolaire. Désormais, les écoles maternelle et élémentaire Paul-Doumer ne font plus qu’une. Son directeur unique y voit de nombreux avantages.

Sa montre affiche 6 heures. "Je me suis trompé en la réglant", sourit Julien Sens-Olive. Ce lundi matin, le directeur de l’école Paul-Doumer était bien à l’heure, en ce jour de rentrée exceptionnel pour lui et toute la communauté éducative de ce groupe scolaire qui accueille une maternelle et une élémentaire. Enfin ça, c’était avant.

Cet été, les deux écoles ont fusionné et Julien Sens-Olive est désormais l’unique directeur de l’école Paul-Doumer, regroupant 1 030 enfants de la petite section de maternelle jusqu’au CM2.

"Vraie continuité"

L’idée de cette fusion, la première sur le territoire de la Riviera française, revient à Jean-Marc Messina, l’inspecteur de la circonscription de Menton. Le directeur de l’école élémentaire, Michel Tcherniatine, partant à la retraite et les deux écoles n’étant séparées que par une porte coupe-feu, l’inspecteur a mis le projet sur le tapis. Les enseignants ont majoritairement validé le projet, et le principal intéressé a accepté de relever le défi.

Ce que cette fusion va changer? Le directeur, totalement déchargé des heures d’enseignement, sera mobilisé à 100% sur la gestion de l’école. Même s’il se demande comment il va vivre sans enseigner, il y voit de nombreux avantages: "Une cohérence dans l’apprentissage, la réalisation de projets pédagogiques communs, des liens avec les parents de la petite section au CM2, une vraie continuité à tous les niveaux…"

Maman en larmes

Les parents pourront mesurer cette nouveauté au fil des mois et des années. Hier matin, ils étaient surtout mobilisés pour rassurer leurs enfants en ce jour de rentrée scolaire. Parfois, les larmes ne pointaient pas là où l’on s’y attendait. En conduisant sa fille dans la classe de petite section - les seuls parents autorisés à pénétrer dans l’enceinte de l’école -, une maman a eu du mal à retenir ses larmes. La gamine, elle, sautait de joie en retrouvant ses copains de crèche…

Les enseignants ont majoritairement validé la fusion des deux écoles.
Les enseignants ont majoritairement validé la fusion des deux écoles. Photo A.C.
Julien Sens-Olive, le directeur des écoles maternelle et élémentaire fusionnées.
Julien Sens-Olive, le directeur des écoles maternelle et élémentaire fusionnées. Photo A.C.

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct