“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Visite officielle du prince Albert II en Slovaquie et en Moldavie: l'heure du bilan

Mis à jour le 09/05/2017 à 09:58 Publié le 09/05/2017 à 05:08
« La Moldavie est un pays porteur d'opportunités », a affirmé le souverain devant les dirigeants locaux, comme ici le président Dodon.

« La Moldavie est un pays porteur d'opportunités », a affirmé le souverain devant les dirigeants locaux, comme ici le président Dodon. Gaetan Luci / Palais princier

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Visite officielle du prince Albert II en Slovaquie et en Moldavie: l'heure du bilan

La semaine internationale du prince Albert II a débuté mardi dernier à Bratislava, en Slovaquie, à l'occasion d'un tête-à-tête et d'un échange de décorations avec le président de la République, Andrej Kiska, sous les ors du palais présidentiel.

La semaine internationale du prince Albert II a débuté mardi dernier à Bratislava, en Slovaquie, à l'occasion d'un tête-à-tête et d'un échange de décorations avec le président de la République, Andrej Kiska, sous les ors du palais présidentiel. Au menu des discussions, l'environnement comme la sécurité ou le terrorisme, et une main tendue du souverain à plus de collaboration en terme de culture et de sport. En marge, le Monaco Economic Board jouissait de la belle cote de popularité du prince Albert en Slovaquie pour valider un partenariat avec la Chambre de commerce locale.

Les relations bilatérales ont été plus poussées encore en Moldavie, jeudi et vendredi. « Un pays qui jouit d'une position géographique au carrefour de deux cultures, latine et slave, porteur d'opportunités et d'avenir pour un peuple qui a su, malgré les bouleversements de l'Histoire, forger sa destinée », estimait le souverain lors d'une allocution à la résidence d'État du Premier ministre, Pavel Filip.

Des espoirs de « fructueuse coopération » scellés dans un accord-cadre de coopération entre les deux gouvernements accueilli en ces mots par Pavel Filip : « Cet accord-cadre est très important dans nos relations. Il pourrait servir de base dans différents domaines et sur des sujets d'intérêt commun ». A commencer par l'environnement.

D'où la signature d'une déclaration d'intention en la matière entre le vice-président de la Fondation Prince Albert II, Bernard Fautrier, et le ministre de l'Environnement moldave, Valeriu Munteanu. Un Mémoradum of understanding et une ligne commune détaillée par le souverain. « Développer une coopération technique, scientifique et méthodologique et envisager le soutien à la mise en œuvre de projets d'intérêt commun, notamment la création d'un parc national et d'une réserve de la biosphère. »

Décidé à effectuer un « rapprochement » diplomatique, le prince Albert aura également, par sa présence en Moldavie, pesé dans l'attention accordée par les décideurs économiques locaux aux hommes d'affaires venus sous la bannière du Monaco Economic Board. Le président du MEB, Michel Dotta, contractant deux accords. L'un avec le Moldova Business People Association ; l'autre avec le Moldovan Investment and Export Promotion Organization.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.