“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

VIDEO. On vous dévoile le futur centre de performance de l'AS Monaco à La Turbie

Mis à jour le 22/01/2019 à 12:00 Publié le 21/01/2019 à 08:37
« C’est un tour de force opérationnel car, bien souvent, des clubs de cette taille ont des infrastructures bien plus grosses, admet le maire de La Turbie. On ne pourra le voir quasiment de nulle part, si ce n’est le percevoir côté ouest, depuis la route d’entrée du centre d’entraînement. L’intégration est très bien faite. »

« C’est un tour de force opérationnel car, bien souvent, des clubs de cette taille ont des infrastructures bien plus grosses, admet le maire de La Turbie. On ne pourra le voir quasiment de nulle part, si ce n’est le percevoir côté ouest, depuis la route d’entrée du centre d’entraînem... Image ARCHMonaco/Frédéric Genin

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

VIDEO. On vous dévoile le futur centre de performance de l'AS Monaco à La Turbie

Outre la création de 18 loges VIP au stade Louis-II, la direction du club a lancé deux grands projets à La Turbie et Cap-d’Ail, qui ont déjà profité aux communes et pourraient encore les dynamiser.

Voilà à quoi ressemblera le centre de performance de l'AS Monaco dont la livraison est prévue durant la saison 2020-2021.

Alors que l’AS Monaco souffre sur le plan sportif, hors terrain le club de la Principauté œuvre à un avenir serein sur le plan structurel.

Outre la livraison de 18 loges VIP (en Premières hautes) au stade Louis-II en début de saison prochaine, grâce au soutien du gouvernement princier et du Conseil national, l’ASM a surtout lancé deux projets d’envergure sur les communes limitrophes.

Débutés à la fin de l’été dernier après de longs atermoiements institutionnels, les travaux du nouveau Centre de performance de La Turbie devraient se terminer durant la saison 2020-2021.

"Parmi les plus modernes d’Europe"

"Il est indispensable d’avoir un outil de haut niveau pour permettre à nos joueurs de travailler dans les meilleures conditions mais aussi d’accueillir nos sponsors, partenaires et supporters avec un centre à la hauteur de notre projet", a rappelé le vice-président Vadim Vasilyev, lors des vœux de l’ASM mardi dernier. Ajoutant que "le club aura bientôt un Centre de performance parmi les plus modernes en Europe".

Un outil à 55 millions d’euros, comprenant un pôle médical high-tech avec centre de fitness et dispositif de chronothérapie, une balnéothérapie idéale pour la récupération, une cafétéria de 56 couverts (plus 24 dans un espace privatif), une salle de réunion avec vue panoramique et service de traiteur, un auditorium de 80 places, trois terrains de jeu agrandis, une terrasse panoramique ou encore un potager bio.

"Nous avons déjà investi 335 millions d’euros. Le club a commencé à gagner de l’argent et ces fonds sont réinvestis dans son développement", justifie le président Dmitri Rybolovlev.

Image ARCHMonaco/Frédéric Genin

Une prouesse architecturale que ces 7.500 m2 d’espace bâti dans le respect d’un site classé au patrimoine de La Turbie et un écrin, promis à de hautes performances énergétiques, qui laisse espérer de nombreuses retombées pour la commune, tant en termes d’image que d’emplois.

À Cap-d’Ail, les jeunes de l’ASM jouiront, eux, d’une Academy entièrement dédiée à leur épanouissement. Baptisé "La Diagonale" et réalisé par le même cabinet d’architecture (Arch Monaco/Frédéric Genin) en charge des loges et du Centre de performance, le bâtiment sera érigé au-dessus du stade Didier Deschamps.

Jeunes et entraîneurs "regroupés"

"L’Academy regroupera tous nos jeunes et nos entraîneurs.Ils pourront vivre ensemble, travailler ensemble pour, je l’espère, porter dans le futur les couleurs de notre équipe première", avance Vadim Vasilyev.

Si les jeunes auront les honneurs des terrains de La Turbie pour leurs rencontres officielles, ils profiteront des pelouses des communes limitrophes pour s’entraîner sans interférer sur le groupe professionnel.

Une Academy qui, un temps, aurait pourtant pu être un Ehpad, rappelle Xavier Beck, maire de Cap-d’Ail, qui se réjouit toutefois que le quartier Saint-Antoine termine sa mue en accueillant "une jeunesse bien encadrée".

Image ARCHMonaco/Frédéric Genin

A Cap-d’Ail, des logements libres qui pourraient revenir à Monaco

À Monaco, c’est la course aux logements. Des biens domaniaux circulent à la location sur Airbnb mais, selon les élus, la pénurie est là. Au point de gangrener la grande majorité des débats politiques.

À l’heure où le moindre contingent d’appartements est perçu comme un don du ciel, l’ASMonaco pourrait rendre un fier service aux décideurs politiques en libérant quelques lits, à Cap-d’Ail, au profit des Monégasques. Aujourd’hui logés pour certains dans l’enceinte du stade Louis-II; pour d’autres dans des logements privés, les jeunes pousses de l’ASM feront donc toit commun "au démarrage de la saison 2010-2021".

Un terrain comme compensation

"Beaucoup de joueurs de l’ASMsont hébergés avenue du 3-Septembre, avenue Jean-Bono, etc. Donc ça va probablement libérer des appartements.Mais comme ce sont des propriétés domaniales, ce sont des salariés de la Principauté qui en bénéficieront, ou de la SBM, ou autres", confirme Xavier Beck.

Image ARCHMonaco/Frédéric Genin

Maire pour qui l’opération n’aura toutefois pas été neutre. "Parallèlement, et je les en remercie, la Société immobilière domaniale de Monaco a mis à disposition de la commune un terrain de 210 m2 dans le prolongement de l’école Saint-Antoine, où se trouve aujourd’hui le centre de loisirs de Cap-d’Ail, pour y aménager un jardin d’enfants avec plusieurs jeux sur sol souple, qui a été entièrement financé par l’AS Monaco."  Une attention appréciée aux portes de la Principauté, d’autant que la structure a "vocation à être utilisée par tous les riverains".

"Un peu de vie et de jeunesse"

Qui plus est, l’Academy occupera la dernière dent creuse du quartier Saint-Antoine. Une plus-value esthétique non négligeable.

"C’est mieux qu’un terrain vague avec ce que certains considéraient comme des colonnes de Buren, parce qu’il y a des gaines techniques. ça va terminer l’opération d’aménagement du quartier Saint-Antoine et la clientèle des stagiaires de l’ASM sera bien encadrée et va apporter un peu de vie et de jeunesse dans le quartier", se réjouit le maire de la commune "corridor" entre la France et la Principauté.

"Certainement une incidence"

Déjà créditée de deux étoiles – et en quête d’une troisième – au label Ville active et sportive, Cap-d’Ail voit aussi ses chances augmenter après la dénomination de son stade Marquet du nom de l’illustre Didier Deschamps.

"Nous y sommes sensibles, d’autant plus qu’on ne peut cacher qu’à Cap-d’Ail nous avons un peu plus de sympathie pour l’ASMonaco qu’un autre club de la Côte d’Azur." Peu de chance, en revanche, que la "Diagonale" soit une future manne d’emplois pour la commune.

"Indirectement, ça aura certainement une incidence, puisqu’il est beaucoup plus simple pour du personnel exploitant de trouver du personnel qualifié sur place. Et on en a. Cela dit, le centre d’hébergement existe déjà donc je n’imagine pas une multiplication du nombre de collaborateurs", conclut Xavier Beck.

De l’Ehpad à l’Academy

Photo C.D.

Quoi de mieux qu’un avocat méticuleux pour résumer des années d’atermoiements? En l’occurrence, Xavier Beck, maire de Cap-d’Ail. Un premier magistrat finalement satisfait de la naissance du projet "Diagonale" sur son territoire.

"C’est un projet qui a été étudié il y a un peu plus de deux ans et qui était une alternative au projet premier, qui était un Ehpad, dans le cadre de la ZACSaint-Antoine. Projet qui a été malheureusement abandonné, faute de trouver un opérateur qui puisse porter cette construction extrêmement difficile. Personne ne pouvait supporter le bilan financier de l’opération, donc le terrain est retombé dans le giron de la Société immobilière domaniale, vendue par Bouygues. Et il y a eu plusieurs projets. On a envisagé une opération de logement domanial mais sur laquelle Cap-d’Ail avait un contingent d’appartements, et puis est arrivé ce projet de centre d’hébergement pour les joueurs de l’ASM."

Privé d’Ehpad, Xavier Beck avait fait part de sa "frustration" auprès de l’Administration monégasque des Domaines avant d’obtenir une compensation… en deux temps.

"Il y a eu ce petit incident avec mes amis du Conseil national de Monaco.Nous avions convenu de 10 chambres pour les Cap-d’Aillois au Cap Fleuri et les membres du Conseil national ont manifesté leur surprise.ça m’avait un peu agacé, jusqu’à la confirmation officielle de Serge Telle, par lettre du 10 novembre 2017, de ce que la Principauté acceptait de porter le nombre de chambres à 10. Le permis de construire a été signé le 5 décembre de la même année."

La Turbie grande  gagnante

Image ARCHMonaco/Frédéric Genin

Voilà 38 ans que l’AS Monaco a élu domicile dans cette carrière de La Turbie dont certaines pierres servent d’assise à l’extension de Fontvieille. Le chantier du Centre de performance lancé, c’est toute une ville qui réfléchit à la manière d’optimiser cet atout économique, touristique et, pourquoi pas, culturel.

Le maire, Jean-Jacques Raffaele, qui se félicitait, il y a peu, d’avoir 90% de ces projets en bonne voie avant même la fin de son premier mandat, ne cache pas sa satisfaction après des années de tergiversations .

"Tout l’enjeu de ce mandat était que le projet démarre. Il a fallu ferrailler, ça n’a pas été facile", admet l’édile, après avoir négocié la reconstruction du club de tir à Peille et, surtout, plus que doublé le bail de l’ASM (de 100.000 à 255.000 euros) en signant un nouveau bail emphytéotique de 85 ans.

"Si demain ça s’arrête, on est propriétaires de ces locaux"

La Ville a toutefois concédé un élargissement de l’assiette du bail après avoir mis fin aux baux d’entreprises sur des parcelles communales mitoyennes ; pendant que le club prenait à sa charge les travaux sur la falaise.

"On n’a rien signé avec l’AS Monaco, car le locataire est la Société immobilière domaniale de Monaco, qui sous-loue à l’AS Monaco", rappelle le maire qui ne dispose d’aucun "accord spécifique" pour profiter des infrastructures, comme l’auditorium.

Réservée aux activités sportives dans le PLU, la zone revêt désormais une valeur inestimable pour la commune. "Si demain ça s’arrête, on est propriétaires de ces locaux.Bien sûr, ça n’arrivera pas, mais ce n’est pas anodin d’être propriétaire d’un terrain avec de telles infrastructures."

Un Centre de performance que Jean-Jacques Raffaele espère ouvert, à terme, notamment aux écoliers turbiasques: "ça va éveiller des vocations."

Quelques emplois pour les Turbiasques ?

En France, contrairement à Monaco, la priorité à l’emploi n’existe pas.Impossible donc d’anticiper des créations de postes à La Turbie avec ce nouveau centre.

Toutefois, le bon sens laisse espérer Jean-Jacques Raffaele.  "Il n’y aura pas que des emplois qualifiés à pourvoir. Il y aura du gardiennage, de la restauration, des femmes de ménage…J’ai l’espoir qu’il y ait quelques emplois pour des Turbiasques."

"Il y aura forcément un impact"

Si la période actuelle est « creuse », le maire et ses administrés s’attendent à un pic d’activité économique ces prochains mois.

"Pour l’instant, il n’y a que quelques ouvriers mais la partie terrassement sera plus impressionnante en termes de personnels. Quand il va y avoir tous les corps de métiers sur le site, je pense qu’il y aura forcément un impact sur La Turbie, comme on l’a vu avec le projet Détras de logements, qui a apporté une vraie plus-value en termes de restauration et chez les commerçants."

En attendant, et même si les résultats de l’ASM laissent à désirer, "on parle de La Turbie dans toute l’Europe".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.