Rubriques




Se connecter à

VIDEO. La plus grande pharmacie d'Europe ouvre lundi à Cap 3000

Hervé Courio et Arnaud De Longueval, amis depuis 40 ans, ont tenu leur première officine à Fréjus. Dans les années 2000, ils ont repris la pharmacie de Cap 3000, à Saint-Laurent, qu'ils ont fortement développée. Ce lundi, ils emménagent dans leur nouvelle pharmacie de 2.500m2 du centre commercial de Saint-Laurent-du-Var. La plus grande d’Europe.

Ornella Van Caemelbecke Publié le 06/12/2020 à 19:12, mis à jour le 07/12/2020 à 10:43
Hervé Courio et Arnaud De Longueval inaugurent ce lundi leur nouvelle pharmacie de Cap 3000. Photo François Vignola

Ici, on aime parler du client, de ses besoins, plutôt que d’un succès. D’ailleurs, pour avoir les gérants en entretien, il faut insister. "Ils n’aiment pas se mettre en avant, ce sont des personnes humbles et discrètes", nous explique-t-on.

Leur réussite mérite pourtant d’être racontée. Hervé Courio et Arnaud De Longueval sont les gérants de la pharmacie-parapharmacie de Cap 3000, à Saint-Laurent-du-Var.

Celle-là même qu’ils inaugurent, ce lundi, dans des nouveaux locaux. Avec 2.500 m2 de surface de vente, les deux amis deviennent les heureux propriétaires de la plus grande pharmacie d’Europe en termes de superficie.

Le déménagement s’est fait dans la nuit de samedi à dimanche. Alors que les couloirs devenaient trop étroits dans les 500 m2 précédents, ce sont 2 500 m2 de surface qui attendent les clients.

 

L’inauguration est organisée aujourd’hui dès 9 heures.

Située désormais à côté de Monoprix, la pharmacie devient la plus grande d’Europe en termes de superficie.

Des gammes supplémentaires vont être proposées, ainsi que de tous nouveaux rayons comme l’herboristerie ou l’alimentaire et accessoires pour chiens et chats.

Quand on sait qu’ils ont démarré avec une petite officine à Fréjus plage, on peut évoquer sans sourciller, une véritable success story.

Rencontre.

Amis depuis plus de 40 ans

Hervé Courio et Arnaud De Longueval ont repris la pharmacie de Cap 3000 au début des années 2000. Alors en faillite, ils la remettent sur les rails et lui bâtissent une solide réputation. DR.

Certaines amitiés s’effilochent avec le temps. Pas la leur. Hervé Courio et Arnaud De Longueval sont amis depuis plus de quarante ans. « Nous nous sommes rencontrés le jour de la rentrée, en fac de pharmacie à Montpellier. »

Après ça, leurs chemins ne se sépareront plus. « Sauf quand il a fallu faire le service militaire », plaisante Arnaud.

« On pratique du sport ensemble, on a beaucoup voyagé ensemble », décrit Hervé.

Et ils partagent une même passion. Leur métier. La pharmacie. « C’est un monde passionnant dans lequel on apprend sans arrêt. Les connaissances sont infinies. »

 

Hervé ouvre sa première officine à Draguignan. Très vite rejoint par Arnaud, ils inaugurent leur établissement ensemble, à Fréjus Plage.

Le destin ne tarde pas à venir taper à leur porte. « On nous a proposé de reprendre la pharmacie de Cap 3000, à Saint-Laurent-du-Var. »

L’enseigne à la croix verte existe depuis l’ouverture du centre commercial en 1969. « Mais elle avait déjà fait faillite et quand on l’a rachetée, elle était en train de couler une seconde fois. »

Trois jours. C’est le temps qu’on leur laisse pour se décider. À peine assez pour peser le pour et le contre. « On s’est lancé », résume simplement Arnaud. « On a acheté cher mais on a acheté au coup de cœur. »

C’était en 2000.

Nouveau millénaire. Nouvelle aventure.

 

Une renommée bâtie sur trois axes

En passant de 500 à 2.500 m2 de surface de vente, la pharmacie de Cap3000 devient la plus grande d'Europe. Photo François Vignola.

Entre leurs mains, la pharmacie grandit. S’étoffe. Se spécialise dans plusieurs domaines.
Elle devient réputée pour ses prix imbattables, ses produits qu’on ne trouve nulle part ailleurs et son conseil de qualité.

Au sujet des tarifs concurrentiels, Hervé évoque : « Nous faisons partie d’un groupement de pharmaciens, Apothical. Il rassemble soixante et une pharmacies en France. Cela nous permet de négocier les meilleurs prix auprès de nos fournisseurs. »

Pour le conseil de qualité, l’accent est mis sur les formations : « Le personnel est régulièrement formé pour augmenter son expertise et conseiller de façon qualitative la clientèle. »

Et en restant attentifs aux besoins des clients, ils parviennent à proposer des produits qu’on ne trouve que chez eux. Pas de secret : « On donne au client ce dont il a besoin, pas ce qu’on voudrait lui vendre. »

Rester alertes, c’est ce qui leur permet de dénicher de nouvelles gammes ou des petits labos encore méconnus. Une personne les appelle et leur demande une marque qu’ils n’ont pas ? Les deux hommes font des recherches, passent commande. Une femme rencontrée au ski leur parle d’un produit israélien pour les cheveux ? Banco. Ils le proposent dans leur pharmacie.

« Avec la montée d’Internet, il a fallu rester compétitifs. »

 

Hervé et Arnaud aiment toucher à tout, découvrir de nouvelles choses.

Et comme la vie est une succession d’opportunités, ils s’agrandissent une première fois, dix ans après leur rachat. « Nous sommes passés de 250 à 500 m2. »

À force de vouloir se diversifier, proposer de nouvelles choses, les deux patrons se retrouvent vite à l’étroit. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils inaugurent ce lundi 2 500 m2. Ce grand espace va aussi leur permettre de revenir à leurs premières amours. L’herboristerie. La naturopathie.

Et ne croyez pas que les deux pharmaciens sont devenus des hommes d’affaires en costard-cravatte passant leurs vies à courir après les rendez-vous. Non. Rester sur le terrain, « au plus près du client » : c’est ce qui leur plaît. « Et on veut travailler dans un esprit de famille. »

Aider les jeunes à se lancer

D’ailleurs, la relève est assurée. L’un des enfants d’Arnaud marche sur les traces de son père et Hervé a de son côté deux enfants prêts, sur le pont.

 

Tout juste la soixantaine, les deux hommes songent à se retirer. « D’ici cinq ans sans doute. » Mais sans jamais vraiment lâcher. « Nous continuerons de faire ce qu’on a commencé il y a quelques années. Aider les jeunes pharmaciens qui se lancent. On a envie de transmettre. »

Hervé et Arnaud investissent de l’argent « tout en restant minoritaires », le temps que les petits nouveaux volent de leurs propres ailes. Ils les conseillent, les orientent, font part de leurs expériences. « À leur demande, quand ils sont prêts – ça prend en général entre trois et cinq ans – et puis, on se retire. »

Les deux amis ont beau travailler à Saint-Laurent-du-Var, leurs maisons sont restées à Saint-Raphaël. Comme pour garder un pied à terre tout près de là où tout a commencé. À Fréjus plage. Même si leur officine a été revendue il y a bien longtemps.

 

Quand on leur demande s’ils réalisent le chemin parcouru depuis, l’émotion gagne Arnaud. Ses yeux s’embuent. Sa voix se brise. Il s’excuse, justifie ce serrement de cœur par la fatigue intense avant la grande ouverture.

Dans un souffle, il articule, ému : « Si, si on le réalise... Mais c’est une longue histoire. »

Hervé concède : « On a eu beaucoup de chance... On est monté à bord d’un catamaran de course avec Cap 3000. »

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.