VIDÉO: Face à la crise, l’agglomération Dracénie met la main à la poche

En abondant de 220 000 euros le fonds de secours régional aux entreprises sur son territoire, elle veut porter l’effort sur le jour d’après la crise, pour tenter d’éviter les dépôts de bilan.

G.D. Publié le 09/04/2020 à 18:15, mis à jour le 09/04/2020 à 18:04
pepiniere d'entreprises et les aides aux entreprises papier de gilbert Photo Philippe Arnassan

Activation d’une cellule de crise et mise en place à Draguignan d’un guichet unique, la communauté Dracénie Provence Verdon agglomération (DPVa) a résolu de s’investir pour soutenir, au plus proche du terrain, les entreprises de son territoire impactées par la crise du Covid-19.

Pendant tout le temps nécessaire, elle fera le relais des dispositifs nationaux et régionaux de soutien à l’économie, qui prévoient notamment le report des charges, la garantie des prêts de trésorerie, la généralisation du chômage partiel…

Pour son président Olivier Audibert-Troin, il s’agit de "préparer le jour d’après". 

Une cellule de crise

L’action de l’agglomération s’inscrit dans le cadre du fonds régional Covid-Résistance. Il s’agit du "Plan Marshall régional" d’urgence, de solidarité et de relance d’1,4 milliard d’euros, annoncé le 30 mars par Renaud Muselier, président de la Région Sud.

"Nous avons repris le dispositif que nous avions mis en place après les inondations du 15 juin 2010: la création d’une cellule de crise et d’un guichet unique. Nous allons verser 220 000 euros pour abonder ce fonds, annonce Olivier Audibert-Troin. Ce qui, ajouté aux enveloppes prévues par la région et le département va porter cette aide à près de 400 000 euros pour soutenir les entreprises. Elle sera apportée sous la forme d’un prêt à taux zéro, selon des modalités qui peuvent évoluer. Elle sera de 3 000 à 10 000 euros par entreprise. Le remboursement sera différé de dix-huit mois, afin de laisser le temps aux entreprises de reconstituer une trésorerie. Et le remboursement sera étalé sur cinq ans, pour qu’il soit le plus léger possible."

Un guichet unique

"Tout le monde a des dispositifs pour aider les entreprises en difficulté, l’Urssaf, l’État, les chambres de commerce et de métiers, les organismes sociaux pour les indépendants. Pour s’y retrouver, c’est une véritable jungle. Nous avons décidé, dès le 16 mars, de mettre en œuvre un répertoire de toutes les aides qui sont disponibles. La plupart des très petites entreprises (TPE) étaient dans une situation extrêmement tendue avant cette crise. Alors après deux mois de fermeture, ça va être très difficile. Il faut aller plus loin, sinon il va y avoir de la casse."

Un guichet unique sera donc ouvert la semaine prochaine.

"Nous avons décidé d’attendre dix jours, que le pic soit partiellement passé, pour respecter les consignes de confinement."

 

Il sera installé dans les locaux de la pépinière d’entreprises du quartier Chabran.

"C’est un lieu assez vaste pour permettre la distanciation sociale. Le public pourra y trouver des agents rompus à toutes les aides qui existent. Ils pourront aussi aider ceux qui auraient des difficultés à remplir les documents. Pour les entreprises des zones blanches rurales, du matériel numérique et des informations seront également à disposition."

Le spectre des dépôts de bilans

Cinq agents de DPVa seront mobilisés en roulement par équipes de deux.

"On en est à la deuxième phase de la crise. La première c’était de mettre en place un plan de continuation de l’activité de l’agglo. Parce que l’on doit poursuivre la collecte des déchets ménagers, les transports publics, l’instruction des permis de construire. Maintenant, cette deuxième phase prépare la reprise, le jour d’après. Nous voulons créer un vrai lien, amplifier les appels auprès des commerçants, des TPE. Leur dire qu’ils ne sont pas seuls. Notre but, c’est que l’on n’ait pas de dépôts de bilans en cours de route."

Décision unanime des maires de la DPVa

Les élus de la DPVa lors du dernier conseil d’agglomération présidé par Olivier Audibert-Troin. Ce dernier pensait alors prendre les dernières décisions pour le territoire... Photo Sophie Louvet .

La décision a été prise par mail.

"Vendredi dernier, nous avons envoyé un mail aux maires de l’agglo pour leur présenter ce projet. On a recueilli un avis unanime, tant pour l’aide financière que pour la cellule de crise."

Olivier Audibert-Troin avait pourtant fait ses adieux à l’agglo il y a quelques semaines, non sans émotion.

"Je ne pensais pas être toujours aux commandes à cette date. Mais par une ordonnance du 1er avril, j’ai été prolongé dans ces responsabilités, comme beaucoup d’autres élus."

Comment joindre le guichet

Pour joindre la cellule de crise de Dracénie Provence Verdon agglomération :
-Téléphone : 04.98.10.72.65.
-Boîte mail : economie@dracenie.com.
-Accueil physique au guichet unique : du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 heures et de 14 heures à 17 h 30, à la pépinière hôtel d’entreprises de l’espace Chabran, 105 avenue de la première Armée à Draguignan.
En dehors des horaires d’ouverture, l’accueil téléphonique et par mail est assuré par basculement de l’appel vers le portable d’un permanent.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.