“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une mobilisation pour protéger le phoque moine

Mis à jour le 05/08/2018 à 05:03 Publié le 05/08/2018 à 05:03
Autour du souverain, de gauche à droite, Claudio Segré, Marco Lambertini, Stelios et Bernard Fautrier.

Autour du souverain, de gauche à droite, Claudio Segré, Marco Lambertini, Stelios et Bernard Fautrier. L.Arneodo/FPA2

Une mobilisation pour protéger le phoque moine

Un des mammifères les plus menacés au monde était au cœur des préoccupations à l'occasion d'une levée de fonds organisée par la Stelios Philanthropic Foundation, en présence du souverain

La soirée annuelle de levée de fonds organisée par la Stelios Philanthropic Foundation, conjointement avec WWF International et la Fondation Prince Albert II de Monaco, s'est tenue cette année au profit d'un projet commun : la préservation du phoque moine de Méditerranée.

À l'occasion de cet événement estival, les convives étaient invités à devenir eux-mêmes des gardiens de cette espèce menacée d'extinction. Grâce à leur soutien et à la contribution de la Fondation Stelios, 120 000 euros ont été récoltés afin de soutenir ce projet de conservation.

Une aire marine protégée en Grèce

Espèce emblématique de la Méditerranée, le phoque moine est, en effet, devenu l'un des mammifères les plus menacés au monde. Chassé sans contrôle pendant plus d'un siècle et délogé de son habitat naturel par l'urbanisation des côtes, la population de phoque moine était en déclin depuis les années cinquante.

Le petit îlot grec de Gyaros, autrefois siège d'une prison militaire, est devenu un paradis sauvage pour les phoques moines, qui y ont établi une colonie. Avec le départ des militaires, leur protection indirecte a malheureusement disparu, rendant la colonie vulnérable et faisant chuter sa population à quelque 70 individus seulement.

Grâce au soutien de la Fondation Prince Albert II, la Fondation Segré et de la commission européenne, les initiatives de conservation du phoque moine, menées depuis 2013 par le WWF et ses partenaires, ont déjà commencé à porter leurs fruits.

Le projet de conservation qui avait comme objectif de créer une aire marine protégée autour de l'îlot de Gyaros, et ainsi réguler les activités de pêche et protéger l'habitat naturel des phoques, a obtenu des résultats prometteurs. Et 45 nouveau-nés ont été enregistrés.

Aujourd'hui, le projet franchit une nouvelle étape en développant un système innovant de télésurveillance du phoque moine, afin de protéger son habitat d'une destruction engendrée par des activités illicites. Radar, caméra infrarouge à longue portée, équipements de télécommunication, centre de pilotage sont mis en place en collaboration avec les partenaires, les autorités portuaires et les associations locales de pêcheurs.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct